Centre-ville de Magog: un «beach party» qui fait bien des heureux

Par Pierre-Olivier Girard
Centre-ville de Magog: un «beach party» qui fait bien des heureux
La rue Principale a été transformée en plage le temps d'une journée. (Photo : Le Reflet du Lac - Pierre-Olivier Girard)

MAGOG. À l’instar du feu d’artifice, le «beach party» au cœur du chantier du centre-ville a attiré beaucoup de curieux, samedi dernier. De l’après-midi jusqu’à tard en soirée, ils ont été des centaines de visiteurs à être venus passer du bon temps.

Sachant que l’événement a été organisé à la dernière minute, avec des moyens «plus que limités», les organisateurs Todd Pouliot et Éric Ethier se disent plus que satisfaits du résultat. D’autant plus qu’il s’agissait d’une première pour ce concept, qui consistait à transformer la rue Principale en une plage.

«Notre souhait était que les gens aient du plaisir, alors je crois que c’est réussi. Évidemment, sans le beau temps, la journée n’aurait pas été la même. Tout est bien tombé», reconnaît M. Ethier, qui était accompagné d’une vingtaine de bénévoles.

 

Pour l’occasion, la rue asphaltée avait été ensevelie sous le sable, sur lequel avaient été installés des chaises, des parasols ainsi que des jeux pour petits et grands. Au parc des Braves se trouvaient également des structures gonflables, une piscine géante et des kiosques à nourriture.

Un disque-jockey avait même établi son quartier général dans un ponton, installé sur une remorque au cœur de la Principale. «On avait plein d’idées et on en a encore plein pour l’an prochain, car on aimerait le refaire, soutient-il. Il est encore tôt pour confirmer quoi que ce soit, mais c’est évident que de combiner l’événement avec le feu d’artifice à Renaud serait intéressant. Il faut juste voir si c’est faisable.»

Le choix de l’emplacement sera aussi à discuter. Sachant que l’an prochain, la gestion de la circulation automobile au centre-ville sera plus complexe. Éric Ethier espère aussi une plus grande contribution des commerçants. «Je pense au Sports Expert qui, cette année, a payé la piscine et s’en est occupé. Ce n’est pas une énorme contribution personnelle si on considère toutes les retombées qu’il y  a eu au centre-ville durant cette journée. Si tous les commerçants faisaient un petit quelque chose, on pourrait s’offrir toute une fête», conclut l’homme d’affaires.

(Photo Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)
(Photo Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

 

 

(Photo Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
JF
JF
2 années

À cheval donné, on regarde pas la bride!!

patricia camargo
patricia camargo
2 années

La boutique. Hippie Chic. tient a remercier les organisateurs, car en effet cet evenement a eu de belles retombees financieres pour nous et autres collegues avec qui j’ai jasee!
Et oui, si on pouvait finalement organiser des evenements importants dans la rue Principale et non toujours a la pointe Merry,
sans cette horrible crainte d interrompre le traffic sur l’artere pour un court jour,,,,,,
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,apres avoir ete fermee tout ce temps, n’est de pas possible d’envisager une rue pietonniere de tenps a autre,?
……comme dans toutes les fetes ailleurs dans la province qui n’hesitent pas a bloquer des rues Ste Catherine, St Denis , St Jean, etc
Des evenements bien structures, bien publicises aupres des touristes ,
pourraient faire recuperer beaucoup. des pertes encourues en cette dure annee par bien des commercants tres en detresse!
Merci. et bravo et,,,,,,, Fetons Plus Souvent Dans La Rue!

André Fournier
André Fournier
2 années

Bravo aux organisateurs! Chapeau😎

Louise
Louise
2 années

Désolée je n’aie pas pu assister