Des pionnières du baseball féminin

Par Patrick Trudeau
Des pionnières du baseball féminin
Le baseball féminin connaît un bel essor à Magog, grâce notamment aux Cubsettes moustique B. (Photo : gracieuseté - Marco Bergeron)

MAGOG. Après avoir connu des années particulièrement difficiles, le baseball reprend de la vigueur à Magog et l’arrivée d’un important contingent féminin contribue grandement à ce renouveau.

D’ailleurs, pour la première fois de l’histoire, pense-t-on, Magog présente cette saison une équipe moustique B entièrement féminine, qui évolue dans le circuit masculin de Baseball Estrie.

Deux autres formations féminines (Sherbrooke et Asbestos) font aussi partie de la catégorie moustique, qui est complétée par sept clubs de garçons.

Entraîneure-chef du moustique B et membre du conseil d’administration de Baseball Magog, Caroline Ouellette est sans doute la grande responsable de l’éclosion du volet féminin sur la scène locale. Ses efforts ont notamment permis de recruter une vingtaine de jeunes filles cette année, dont une dizaine qui composent l’équipe pionnière. «Ma fille joue au baseball depuis trois ans, mais elle était toujours la seule fille parmi tous les gars. Au printemps, je me suis donné comme mandat de promouvoir le baseball féminin, et plusieurs ont répondu à l’appel. Il y a une belle relève parmi les plus petites et on pourrait éventuellement penser à faire une deuxième et même une troisième équipe l’an prochain», espère Mme Ouellette.

«Les filles ont même décidé de s’appeler les Cubsettes (au lieu des Cubs) pour montrer leur différence. L’an prochain, on leur fera confectionner des chandails avec le nouveau nom», ajoute la dynamique bénévole.

Cette dernière reconnaît que le défi est de taille pour sa formation face à des équipes masculines. «Il n’y a que deux joueuses dans notre groupe qui ont déjà joué. On met l’accent sur les beaux jeux et la progression, beaucoup plus que sur les résultats. Même si nous ne gagnons pas très souvent (4 victoires en 21 parties ), je n’ai jamais senti de découragement. Au contraire, les joueuses démontrent un bel enthousiasme», fait valoir l’entraîneure magogoise, qui permet à ses protégées de jouer à toutes les positions sur le terrain.

Après avoir disputé leurs deux dernières parties du calendrier régulier ce week-end, les Cubsettes boucleront leur première saison dans une dizaine de jours, lors des séries régionales disputées à Drummondville. «On sait qu’on ne remportera pas de médailles, mais on aura tout de même vécu une très belle aventure», conclut Caroline Ouellette.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Luc Roy Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Luc Roy
Invité
Luc Roy

Très beau travail Caroline