Pas question de rater David Perron et la Coupe Stanley

Par Patrick Trudeau
Pas question de rater David Perron et la Coupe Stanley
David Perron a salué ses fans une dernière fois avec la Coupe Stanley, avant de quitter la Maison Merry et de se rendre à une cérémonie privée. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

TROPHÉE. David Perron n’a plus aucun doute; il a des partisans irréductibles dans la région de Magog.

Quelques centaines d’entre eux ont bravé la tempête qui s’est abattue sur la région en fin d’après-midi, afin d’apercevoir et d’applaudir l’attaquant des Blues de St Louis, qui effectuait une visite éclair avec la Coupe Stanley.

Après avoir présenté le précieux trophée aux fans sherbrookois cet après-midi au Palais des Sports Léopold-Drolet, Perron avait accepté de faire une halte à Magog et de participer à une petite cérémonie civique, dans sa ville d’adoption.

Dame Nature s’est toutefois chargée de mettre des bâtons dans les roues des organisateurs en crachant une violente tempête sur le quai MacPherson, là où devait se tenir initialement la rencontre avec les amateurs.

Le rendez-vous a finalement été déplacé à la Maison Merry, un lieu qui n’avait sans doute jamais reçu une telle foule depuis son ouverture.

Malgré l’étroitesse de l’endroit, les quelques centaines d’irréductibles ont finalement pu offrir un accueil chaleureux au détenteur de la Coupe Stanley, pendant que celui-ci se prêtait de bonne grâce au jeu. La vedette du jour a ensuite quitté en compagnie de ses proches, afin de prendre part à une cérémonie privée.

Précisons que le dernier passage de la Coupe Stanley à Magog remontait à 2003, gracieuseté de Pat Burns, alors entraîneur-chef des Devils du New Jersey.

Les amateurs de hockey de Magog ont eu la chance d’apercevoir (et de photographier) la Coupe Stanley pour la première fois en 16 ans. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des