Les conservateurs misent sur Jessy Mc Neil dans Compton-Stanstead

Par Vincent Cliche
Les conservateurs misent sur Jessy Mc Neil dans Compton-Stanstead
Jessy Mc Neil est le candidat du Parti conservateur du Canada pour la circonscription de Compton-Stanstead. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. Les conservateurs miseront sur Jessy Mc Neil, un militaire de Sherbrooke, dans la circonscription de Compton-Stanstead, en vue du scrutin fédéral d’octobre prochain.

M. Mc Neil a gagné la confiance des membres du Parti conservateur du comté face à Patricia Morrissette et Esteban Méndez lors de l’investiture, tenue le 17 juillet dernier, à Compton.

«En tant que militaire, j’ai une grande envie d’aider mon prochain et de participer à l’évolution de mon pays. C’est ce désir-là qui m’amène en politique», raconte celui qui portera les couleurs de la formation d’Andrew Scheer.

Le choix des conservateurs s’est fait tout naturellement, selon le principal intéressé. «On pense que le Parti conservateur est encore cette formation politique des vieilles années. Malgré son nom, le parti a évolué et est beaucoup plus cadré sur les façons de penser des Québécois. Et c’est pour ça que j’ai décidé de me joindre aux conservateurs. Aussi parce que l’économie est toujours à son meilleur sous leur gouverne. La preuve, ils ont baissé deux fois les taxes pour les citoyens.»

Au cours des prochaines semaines, M. Mc Neil partira à la rencontre des citoyens. Il souhaite aussi organiser des rencontres avec les décideurs, des gens de l’Union des producteurs agricoles et les maires des municipalités du comté. «Je veux faire passer mon message et connaître leurs besoins et préoccupations», mentionne-t-il.

 

Critiques envers les libéraux

Bien évidemment, le candidat conservateur aura de l’opposition lors du scrutin automnal. Il cible d’ailleurs la ministre de l’Agriculture et députée de Compton-Stanstead, la libérale Marie-Claude Bibeau, comme principale adversaire. «Elle est bien en selle pour le moment, mais, concrètement, qu’a-t-elle fait pour aider le citoyen moyen à part donner quelques cadeaux ces derniers temps?»

«Même chose au niveau agricole, rajoute-t-il. Les libéraux tardent toujours à faire connaître les mécanismes de compensation aux producteurs laitiers. Mme Bibeau souhaitait les dévoiler avant la fin juin, puis, par manque de temps, elle ne l’a pas fait. Je trouve ça regrettable.»

De leur côté, les conservateurs souhaitent conserver le système de gestion de l’offre et corriger le Guide alimentaire canadien, lequel a fait «extrêmement mal aux producteurs laitiers» dans sa dernière révision.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des