Bolton-Est veut acheter une église anglicane de 160 ans

Par Dany Jacques
Bolton-Est veut acheter une église anglicane de 160 ans
Figé dans le temps depuis 1860, l’intérieur de l’église Holy Trinity posséderait une acoustique remarquable, aux dires des partisans de sa préservation. (Photo : gracieuseté)

HIVER. La Municipalité de Bolton-Est veut acquérir l’église et le cimetière anglicans Holy Trinity pour la symbolique somme d’un dollar chacun.

Le conseil municipal a adopté une résolution en ce sens lors de la séance publique du 2 juillet dernier. Son contenu propose une entente similaire à celle réalisée il y a environ cinq ans pour l’achat du lieu de culte voisin de la mairie de Bolton-Est, devenu aujourd’hui le Centre Saint-Patrick.

Selon la mairesse Joan Westland Eby, rien n’est encore officiel ni signé, mais le diocèse anglican de Montréal aurait accepté l’offre de façon verbale. «Nous voulons préserver cet ensemble patrimonial construit il y a plus de 160 ans. Mais comment nous allons le faire, c’est une autre question», admet-elle.

Dès que la Municipalité sera propriétaire de cette propriété située en bordure de la route 243, les élus feront une analyse plus approfondie de l’état de cette église abandonnée depuis quelques années.

Des citoyens inquiets étaient montés aux barricades au début du mois de juin. Ils craignaient une démolition ou une acquisition par une entreprise privée de construction. La mairesse avait à l’époque dit que la Municipalité n’avait pas les moyens d’acheter et d’entretenir ce lieu de culte. Le conseil a donc fait volte-face un mois plus tard.

Toujours en juin dernier, Serge Wagner, un universitaire à la retraite s’intéressant à l’histoire de la région, confirmait l’importance patrimoniale de cette église anglicane. Il rappelait que Holy Trinity est le plus ancien ensemble institutionnel du canton de Bolton établi de 1857 à 1860.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des