Festival Orford Musique: lever de rideau sur six semaines intensives de musique

Par Dany Jacques
Festival Orford Musique: lever de rideau sur six semaines intensives de musique
Le directeur général et artistique d’Orford Musique, Wonny Song, invite les fidèles mélomanes et les non-initiés à assister à l’un ou l’autre des nombreux concerts offerts du 5 juillet au 17 août. (Photo : gracieuseté)

SCÈNE. Le Festival Orford Musique démarre officiellement ce week-end (5 au 7 juillet) pour six semaines intensives de musique classique et jazz.

Le pianiste Marc-André Hamelin se trouve au cœur du week-end d’ouverture avec deux concerts. Le premier aura lieu ce vendredi 5 juillet. Il mettra à l’honneur des œuvres de Chopin, mais aussi de Schumann et de Weissenberg. «Des interprétations de chansons de Charles Trenet seront notamment offertes pendant la soirée», explique le directeur général et artistique d’Orford Musique, Wonny Song.

Samedi, le violoncelliste Stéphane Tétreault se joindra au pianiste Hamelin pour interpréter des pièces de Brahms, Chostakovitch et du compositeur québécois Nicolas Gilbert. «Nous adorons ce type de rencontre, qui pourra peut-être donner d’autres avenues dans l’avenir, surtout qu’il s’agit d’une première mondiale pour ce compositeur québécois», ajoute M. Song.

Conscient que la musique classique effraie encore une bonne partie du public, Orford Musique se creuse annuellement les méninges pour trouver des idées originales et attirer une nouvelle clientèle. Les billets se vendent bien, mais la direction de ce festival bonifie annuellement la programmation, en y greffant notamment des soirées jumelant gastronomie et musique, des concerts gratuits dans les municipalités voisines ou à la Maison Merry, ainsi que des soirées animées par des comédiens. Cette année, Pascale Montpetit sera au cœur d’un événement intitulé «Da Vinci, l’homme-orchestre : entre l’art et la science», le 4 août.

Comme chaque année, le Festival Orford Musique, c’est aussi quelque 500 stagiaires provenant du Canada, des États-Unis et d’Europe. Ces musiciens y séjournent entre une et 10 semaines pour profiter de l’enseignement de professeurs, provenant eux aussi des meilleures écoles du monde. «Nous sommes très honorés d’accueillir ces enseignants qui viennent de Paris, New York, Berlin et Vienne, lance-t-il. Nous sommes très heureux de recevoir ces jeunes qui nous choisissent parmi d’autres académies estivales, comme à Banff ou en Suisse.»

Billets au 819 843-3981 ou www.orford.mu

Coups de cœur du directeur

  • Hommage à Count Basie par l’Orchestre national de jazz (13 juillet).
  • Concert hommage au flûtiste solo de l’Orchestre philharmonique de New York, Robert Langevin (12 juillet).
  • La Série piano avec Olga Kern (19 juillet) et Lukas Geniušas (10 août), deux étoiles internationales.
  • Les plus grandes œuvres a cappella interprétées par le Studio de musique ancienne de Montréal à l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac (13 juillet).
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des