CIBC fermera sa succursale de Stanstead

Par Dany Jacques
CIBC fermera sa succursale de Stanstead
La population de Stanstead perdra une autre institution avec la fermeture de la Banque CIBC dans le secteur Beebe. (Photo : gracieuseté)

AFFAIRES. Une page de l’histoire économique de Stanstead se tournera définitivement, le 13 juin prochain, avec la fermeture du centre bancaire CIBC.

Les clients s’inquiètent. Les plus vieux ont déjà vu des portes se fermer à d’autres institutions financières de cette région frontalière par le passé. Ils ont déjà bénéficié d’une Banque Royale, de deux succursales CIBC et de trois Caisses Desjardins avant cette fermeture.

Dans moins de trois mois, il n’y aura plus que la succursale de la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog pour desservir la communauté sur place. Ce n’est sûrement pas un hasard que Desjardins tiendra son assemblée générale annuelle à l’aréna Pat-Burns de Stanstead, le 16 avril à 18 h 30. Elle pourrait profiter de l’occasion pour courtiser une nouvelle clientèle.

Le porte-parole de la CIBC, Jason Wesley, assure que la décision n’a pas été prise à la légère. «Actuellement, plus de 80 % des opérations de nos clients se font en dehors d’un centre bancaire, au moyen des services en ligne, mobiles et téléphoniques, détaille-t-il. Par conséquent, nous avons apporté des modifications à notre réseau, ce qui a entraîné la fermeture d’un petit nombre de centres bancaires ruraux et urbains, dont celui de Stanstead.»

Il informe toutefois que le centre bancaire de Stanstead fusionnera avec celui d’Ayer’s Cliff. M. Wesley assure que l’équipe en place accompagnera les clients pour faciliter cette transition.

Barbara Heath digère mal cette décision. Elle se fait la porte-parole du groupe «Community in action» pour dénoncer l’absence d’ouverture des dirigeants de la banque, qui ne laissera aucun guichet automatique. Elle rappelle qu’il n’existe pas de transport collectif entre Stanstead et Ayer’s Cliff.

Selon elle, l’assemblée publique tenue le 12 mars par la CIBC a laissé les gens frustrés, désappointés et fâchés. «Nous continuons le combat pour au moins conserver un guichet automatique, insiste-t-elle. Nous demandons que la banque agisse en bon citoyen corporatif, surtout que 466 personnes ont signé notre pétition en 24 heures.»

Tara Robertson n’apprécie guère la fermeture de cette institution bancaire. Elle rappelle que plusieurs n’ont pas accès à Internet et que plusieurs clients âgés n’utilisent pas les ordinateurs ni les téléphones portables. «C’est inhumain de forcer les aînés à apprendre les nouvelles technologies à leur âge», peste-t-elle.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des