Magog: les pompiers sauvent un chien prisonnier des eaux glacées

Par Pierre-Olivier Girard
Magog: les pompiers sauvent un chien prisonnier des eaux glacées
L'animal est resté plus d'une vingtaine de minutes dans l'eau avant d'être secouru. (Photo : gracieuseté)

FAITS DIVERS. Les pompiers du Service de sécurité incendie de Magog ont sauvé un chien cet après-midi, qui était prisonnier des eaux glacées de la rivière Magog.

L’animal effectuait une marche avec sa maîtresse sur la piste cyclable, derrière l’ancienne usine Dominion Textile, lorsqu’il s’est aventuré sur le cours d’eau gelé. Toutefois, comme le rapporte le chef aux opérations, Bruno Giroux, l’animal est tombé dans l’eau, avant de dériver dans la rivière. Il était environ 15 h.

Même s’il a finalement réussi à s’agripper aux rebords de la glace, l’animal était incapable de remonter sur ses quatre pattes pour retourner vers la terre ferme. «Évidemment, la femme était en panique lorsqu’elle nous a contactés. Ce n’était pas évident de savoir l’emplacement exact de l’incident. On a finalement stationné notre camion sur le chemin Belvédère pour poursuivre notre route, avec notre véhicule six roues et tout l’équipement nécessaire», rapporte Bruno Giroux.

Une fois arrivés sur les lieux, les pompiers formés en sauvetage nautique ont pris les choses en main. L’intervention a été très rapide et s’est faite dans les règles de l’art, selon le chef aux opérations. «On a agi comme si c’était un humain. Certaines personnes vont peut-être trouver cela exagéré, mais les personnes qui ont des animaux de compagnie vont comprendre, soutient-il. Heureusement, l’animal s’en est sorti, même s’il est resté plus de 20 minutes dans l’eau. On l’a réchauffé avec des couvertures et sa propriétaire l’a amené chez un vétérinaire. S’il n’était pas en hypothermie, ce n’était qu’une question de seconde.»

Au-delà de l’état du chien, les pompiers craignaient que de bons samaritains s’aventurent, à leur tour, sur la rivière Magog. D’ailleurs, quatre à cinq personnes auraient tenté, en vain, de sauver l’animal avant l’arrivée des services d’urgence. «Je comprends les gens qui ont voulu aider, mais ce n’était vraiment pas la bonne chose à faire. Il vaut mieux attendre les secours au lieu de se retrouver, à son tour, en détresse et risquer sa vie», prévient Bruno Giroux.

Ce dernier rappelle aussi aux propriétaires d’attacher leur chien, surtout lorsqu’ils se promènent dans des endroits plus risqués.

 

Partager cet article

4
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Colette RoyRayIngrid CombyChantal Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Chantal
Invité
Chantal

Wow Bravo aux pompiers ,nos animaux ont des sentiments et ils faut les traiter comme des membres de nos familles Merci 😊

Ingrid Comby
Invité
Ingrid Comby

Un grand Bravo aux hommes qui ont sauvé le chien. ❤ Vous êtes des amours 💞

Ray
Invité
Ray

Bravo pour votre intervention! ceux qui aiment les animaux comprennent et apprécient votre geste. En effet il est important de tenir les chiens en laisse car avec l’arrivée des Bernaches et la présence des canards sur la rivière il est très tentant pour un chien de tenter de les approcher et avec la fonte des glaces les risques sont énormes.

Colette Roy
Invité
Colette Roy

BRAVO BRUNO ! JE TE RECONNAIS BIEN LÀ ! UNE ANCIENNE MAGOGOISE DEVENUE QUÉBÉCOISE QUI TE SALUE BIEN BAS ! Colette Roy.