Conseils pour une belle pelouse

Conseils pour une belle pelouse

La pelouse de votre terrain agit telle une carte de visite pour ceux qui y viennent ou qui passent devant celle-ci. C’est une première impression. Toutefois, avec les hivers québécois parfois capricieux, votre pelouse a la vie dure et il est difficile de la conserver dans son état optimal. Heureusement pour vous, nous avons plusieurs conseils qui feront en sorte de lui redonner son verdoiement des beaux jours!

L’incontournable inspection du printemps– Comme le ménage du printemps de votre domicile, l’inspection printanière de votre pelouse est indispensable.  Lorsque votre sol sera assez sec pour travailler, repérez les parties endommagées et notez les endroits où il vous faudra semer. Une fois que c’est fait, passez un balai à gazon pour enlever le surplus de feuilles mortes de l’automne précédent et les brins d’herbe jaunis.

Déchaumage – Le chaume, composé de tiges, de rhizomes et de racines partiellement décomposées, s’accumule à la surface d’une pelouse dont l’activité biologique tourne au ralenti. Présent en faible quantité, il protège le sol en agissant comme une barrière contre l’érosion et les ultraviolets. Toutefois, lorsqu’il est présent en trop grande quantité, il devient ennemi de la pelouse puisqu’il entrave son absorption d’oxygène et d’eau. C’est à ce moment précis qu’il vous faut déchaumer. Il vous suffit d’étendre une mince couche de compost sur le chaume dans le but de stimuler les micro-organismes présents et le tour est joué!

Aération – Afin d’aérer votre gazon, vous devrez vous procurer un aérateur mécanique. À l’aide de celui-ci, enlevez les carottes de terre et laissez-les sécher sur le sol. Lorsqu’elles seront sèches, utilisez un râteau pour les désagréger et les répandre sur votre sol. La pelouse ainsi aérée facilitera l’infiltration d’eau et la décomposition des matières organiques.

Chaux et pH– L’application de chaux est nécessaire pour ramener à un pH neutre les sols portés vers l’acidité. Un sol trop acide nuira à la croissance des graminées et aura tendance à faire des champignons. N’hésitez pas à vous adresser à un paysagiste afin de faire analyser le pH de votre sol.

Réparations– Afin de réparer les endroits les plus endommagés de la pelouse, vous pouvez vous servir des retailles de coupe des plates-bandes. Il vous est aussi possible de préparer un mélange de mousse de tourbe, d’engrais de semis et de terre auquel vous devrez incorporer les graines à 1 cm de profondeur en tassant un peu avec les pieds. Dans les deux cas, un arrosage régulier sera nécessaire durant les deux semaines qui suivront.

Terreautage– Cette étape consiste à épandre du compost sur l’ensemble de votre pelouse, à raison d’un centimètre d’épaisseur. Outre le compost, on peut aussi utiliser de la mousse de tourbe ou de la terre à jardin. On étend grossièrement à la pelle et on termine le travail à l’aide d’un râteau pour bien faire descendre le compost à la base des tiges. Le terreautage améliore la structure et la richesse du sol, et tonifie les nouvelles pousses.

Entretien– Évidemment, l’entretien de base est une tonte adéquate qui permettra à votre pelouse de bien développer ses racines. Faites attention à ce que votre tondeuse soit une lame bien affûtée. Une lame émoussée risquerait de donner une teinte grisâtre à votre gazon.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des