Carl Marquis a eu une pensée pour Lucien Bouchard

Par Patrick Trudeau
Carl Marquis a eu une pensée pour Lucien Bouchard
Carl Marquis (à gauche) a vécu une expérience traumatisante en étant frappé par la bactérie mangeuse de chair. (Photo : gracieuseté - François Lacasse - Défi sportif)

BACTÉRIE. L’athlète en fauteuil roulant Carl Marquis a vécu l’un des moments les plus angoissants de sa vie en étant frappé par la bactérie mangeuse de chair, au début du mois de février.

Lorsqu’il a été admis d’urgence au site de Fleurimont, après avoir enduré trois jours de nausées et une jambe qui grossissait à vue d’œil, l’homme de 48 ans a tout de suite senti qu’il frôlait la catastrophe. «On a tassé des patients de la salle d’opération et on m’a fait signer une décharge pour autoriser une éventuelle amputation. Tout se bouscule dans notre tête lorsqu’on vit un moment comme celui-là. Je me suis même inquiété parce que je n’avais pas mis à jour mon testament», a-t-il avoué, en pensant à ses deux fils.

Carl Marquis a beau avoir perdu l’usage de ses jambes depuis belle lurette (lors d’un accident de ski en 1986), il redoutait grandement d’être amputé. «Je me suis assuré que les médecins allaient me traiter comme si j’étais quelqu’un qui marche. Je voulais qu’ils fassent tout en leur possible pour sauver ma jambe.»,

Le vétéran de l’équipe du Québec de curling en fauteuil roulant a vu ses prières être exaucées, puisque les médecins ont réussi à stopper la progression de la bactérie à l’aide d’antibiotiques et de deux interventions chirurgicales. «J’ai six cicatrices de bonne taille dans la jambe et je dois m’injecter quotidiennement des médicaments. Mais je suis sur la bonne voie de la guérison. Ça fait réfléchir quand on pense que j’ai eu la même bactérie que Lucien Bouchard», a-t-il comparé, en faisant référence à celui qui avait subi une amputation lors de ce triste épisode en 1994.

Un autre titre provincial

Malgré un état de santé fragile, Carl Marquis s’est pointé au Championnat provincial de curling en fauteuil roulant, il y a une dizaine de jours à Grand-Mère, afin de supporter son équipe à la défense de son titre. «J’ai même joué le premier match et ça s’est passé plutôt bien. Mais, par la suite, j’ai été plus sage et je me suis contenté d’encourager mes coéquipiers… en restant bien au chaud.»

L’athlète du Canton de Stanstead aura la chance de se reprendre alors que son équipe représentera à nouveau le Québec lors Championnats canadiens de curling en fauteuil roulant, à la fin du mois d’avril à Boucherville.

Ce sera pour lui une dixième présence à cette compétition nationale, tout comme son collègue Benoît Lessard, de Waterville.

Les autres membres de cette formation sont Johanne Mathieu (Rive-Sud), François Lacourse (Sherbrooke), Christine Lavallée (Outaouais) et Dennis Moulding (leur nouvel entraîneur).

Carl Marquis (2e à droite) était heureux de retrouver ses coéquipiers lors du Championnat québécois de curling en fauteuil roulant, les 23 et 24 février à Grand-Mère. À ses côtés, on retrouve Christine Lavallée, François Lacourse, Dennis Moulding (entr.), Johanne Mathieu et Benoît Lessard. (Photo gracieuseté)
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des