Incendie mortel au Canton de Stanstead: la cause toujours sous enquête

Par Pierre-Olivier Girard
Incendie mortel au Canton de Stanstead: la cause toujours sous enquête
L'embrasement était déjà généralisé lorsque les pompiers sont arrivés à la résidence du chemin de l'Éléphant, au Canton de Stanstead.

FAITS DIVERS. L’enquête policière se poursuit pour comprendre ce qui s’est produit vendredi soir dernier, au Canton de Stanstead, où un corps a été découvert dans une maison incendiée. L’incendie mortel s’est déclaré dans une résidence située sur le chemin de l’Éléphant. Il était passé 16 h 30 lorsque les pompiers ont été avisés de la situation. Dès l’appel initial, on confirmait déjà que le bungalow était en flammes. Comme l’explique le directeur de la Régie incendie Memphrémagog Est, Éric Richard, les pompiers ont tenté en vain d’attaquer le bâtiment à leur arrivée. «Deux équipes sont entrées simultanément dans la maison, une à l’étage et l’autre au sous-sol. Mais ils ont rapidement fait marche arrière en raison de la chaleur qui était très intense. On ne savait pas encore à ce moment qu’une personne se trouvait à l’intérieur», soutient M. Richard. L’information voulant qu’une personne manque possiblement à l’appel a été communiquée un peu plus tard, au cours de l’intervention. Toutefois, les services d’urgence ont dû attendre que le brasier soit sous contrôle, c’est-à-dire vers 22 h 30, pour entrer de manière sécuritaire. Ils ont rapidement découvert le corps de la victime, dont l’identité demeure inconnue. Une enquête a  été ouverte par la Sûreté du Québec. La cause demeurait toujours inconnue au moment d’écrire ces lignes. Toujours selon le directeur Richard, il sera sans doute difficile d’en apprendre davantage sur les circonstances en raison des dégâts substantiels et de l’état de la scène. Le dossier a été transmis à la Sûreté du Québec.   Moins de dommages à Hatley Avant de se rendre au Canton de Stantead, les pompiers de la Régie de l’Est étaient déjà à l’ouvrage en raison d’un feu de bâtiment au 8435, chemin du Lac à Hatley, qui avait éclaté vers 13 h 30. L’intervention rapide des services d’urgence a permis de sauver le bâtiment. Selon le chef Éric Richard, les flammes se sont limitées à la toiture où les dommages sont tout de même considérables. «Le premier feu n’a pas causé de délais supplémentaires pour intervenir au Canton de Stanstead. Par contre, ç’a été une journée très exigeante pour les pompiers, surtout qu’ils ont dû répondre à deux autres appels plus mineurs. Tous les effectifs de nos quatre services étaient sur le terrain en même temps, ce qui est assez rare», conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des