Tribune libre: une suggestion pour Noël

Par le reflet du lac
Tribune libre: une suggestion pour Noël
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

Noël est une époque de réjouissance où nous nous retrouvons tous en famille. Pourquoi ne pas prendre ce temps avec vos parents, grands-parents et enfants pour faire un tour dans vos albums de photos et les compléter avec vos souvenirs? La Société d’histoire de Magog est un organisme qui a pour mission de conserver le patrimoine de la région de Magog afin de le rendre accessible aux chercheurs et aux amateurs d’histoire d’ici et d’ailleurs. Qu’est-ce que ça veut dire concrètement? La Société d’histoire conserve des fonds d’archives privés constitués de lettres, de livres de compte, photos et autres sortes de documents et objets qui ont été créés et conservés par des gens de la région. Par exemple, nous avons des lettres écrites par les filles de Ralph Merry IV. Nous avons aussi l’intégrale des négatifs de Robert Courtemanche. Votre famille a été photographiée à Noël 1961 par Robert Courtemanche? Nous l’avons. Comme nous travaillons à classer et à décrire les documents des archives que nous recevons, nous pouvons constater quel souvenir gagne en intérêt et ce qui se perd dans l’oubli avec les années. Nos fonds les plus intéressants et évocateurs sont constitués d’albums photo où chaque photo est décrite. Nous pouvons connaître et comprendre comment les gens vivaient ou pensaient à une époque donnée. Les lettres sont aussi des témoignages très éloquents. Par exemple, nous sommes tombés sur un agenda des années 1860 dont nous ne sommes pas sûrs de la provenance. Par contre, nous avons pu déduire que l’auteur était un professeur qui écrivait ses notes personnelles en espagnol pour ne pas se faire blâmer pour des traitements qu’il devait imposer à un élève récalcitrant. Si nous pouvons faire ces observations aujourd’hui, c’est que l’information a été conservée sur un support physique (papier, photo, etc.). À notre époque, nous prenons plus de photos et écrivons plus de lettres que jamais, mais ce contenu est essentiellement «virtuel». Imaginez dans trente ans, la Société d’histoire de Magog recevra des téléphones intelligents comme fonds d’archives. En fait, la solution est simple et tellement agréable. Imprimez vos photos, incluez-les dans un album et écrivez vos souvenirs. Du scrapbooking en quelque sorte. Faites-le en famille, c’est une occasion de partager tellement de choses avec vos proches. J’ai appris à me connaître en connaissant ma famille par le témoignage de mes parents et grands-parents. Qui sait, peut-être un jour, tous ces témoignages sur vous et votre famille permettront à un chercheur de comprendre comment vivait le Québécois de 2018?   Par Martin Dubé Société d’histoire de Magog

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des