Tribune libre: le programme Pair sauve des vies

Par le reflet du lac
Tribune libre: le programme Pair sauve des vies
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

J’ai connu le programme PAIR il y a bien des années alors que j’ai été aidante naturelle pour ma mère pendant sept années. Nous nous y étions inscrites comme mesure de sécurité puisque s’il m’arrivait quelque chose à la maison, Maman aurait été incapable d’appeler à l’aide. Heureusement, aucun malheur de cette sorte ne s’est produit. Puis quatre années après son décès et vivant seule, je me suis sentie vulnérable. Je n’ai plus de famille et mes amis ne vivent pas tout près (j’habite le village de North Hatley). Une première amie vit à Sherbrooke et est une globe-trotteuse invétérée et elle s’absente souvent, tandis qu’une deuxième qui vit également à Sherbrooke hésite de plus en plus à prendre sa voiture, et surtout pas lorsqu’il fait nuit. La troisième vie à Montréal, ne conduit pas et n’a pas beaucoup de disponibilités puisqu’elle enseigne à l’Université. Pourquoi vulnérable? Parce que depuis un peu plus d’un an je souffre d’une maladie grave. J’ai donc ajouté à mon téléphone cellulaire comme mode de communication une ligne téléphonique fixe et je me suis inscrite au programme. Grand bien m’en fut puisqu’il y a quelques semaines, le presque pire est arrivé… j’ai fait une chute et j’ai été incapable de me relever, ni de me hisser jusqu’au téléphone. Je n’avais aucune crainte, car je savais que dans moins de 10 heures le Programme PAIR viendrait à ma rescousse. À l’heure prévue, mon répondant qui avait été alerté par la police est venu chez moi et a appelé les ambulanciers. J’avais mal évalué la gravité de la situation, car selon le médecin, lorsque j’ai été admise à l’urgence il ne me restait que quelques heures à vivre. Ce qui semblait être une chute banale cachait un état de santé plus grave. Je songe maintenant à ajouter un deuxième appel quotidien durant la journée pour que les délais soient plus courts (il est possible de recevoir plus d’un appel durant la journée). Si le Programme PAIR n’avait pas alerté mon répondant, je serais morte aujourd’hui. Un tel programme a une valeur inestimable pour ceux d’entre nous qui sommes un peu plus isolés que d’autres. Je suis rassurée qu’il n’en tient qu’à moi d’éviter la douleur et la mort. S’inscrire à un simple appel ou plusieurs appels quotidiens vient changer toute la donne. Et c’est complètement gratuit! Le programme PAIR a une valeur sans prix.   Louise Casault North Hatley 

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
YolaineMarthe Gaudette Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marthe Gaudette
Invité
Marthe Gaudette

Oui, bravo au programme PAIR,
j’endosse ce témoignage,

Marthe Gaudette
Magog

Yolaine
Invité
Yolaine

Merci beaucoup. Je vis seul et je ne connaissais pas ce programme. C’est très rassurant.