Les filles d’Endurance Aventure en mettent plein la vue en Chine

Par Patrick Trudeau
Les filles d’Endurance Aventure en mettent plein la vue en Chine
Mélanie Nadeau, Jessy Forgues, Linda Gagnon et Rosanne Fréchette ont fait honneur à l'Estrie lors d'une course en sentiers présentée en Chine.

COURSE. Quatre coureuses estriennes en ont mis plein la vue lors de la compétition de course en sentiers WRI (Women’s Raid International) présentée le week-end dernier en Chine.

Invitée par le groupe Endurance Aventure, co-organisateur de l’épreuve, les Mélanie Nadeau, Jessy Forgues, Rosanne Fréchette et Linda Gagnon ont toutes tiré leur épingle du jeu à leur façon.

Championne de plusieurs compétitions en région au fil des ans, Mélanie Nadeau a cette fois remporté la course de 20 km en 1 h 48, alors que sa jeune collègue Rosanne Fréchette a pris le 6e rang avec un chrono de 2 h 01. L’aînée du groupe, Linda Gagnon, a terminé 27e en 2 h 23.

Inscrite à l’épreuve ultime de 57 km, Jessy Forgues a malheureusement été victime d’une erreur de parcours alors qu’elle était en tête.

Malgré cette mésaventure, elle a pu rattraper plusieurs coureuses devant elle et finir au 14e rang après 12 h 31. «Elle a même gardé son moral et son sourire tout au long de la course», a raconté Daniel Poirier, qui était sur place pour le comité organisateur.

Troisième présence en Chine

Il s’agissait d’une troisième présence en Chine pour le groupe Endurance Aventure, qui avait précédemment organisé des raids multisports au cours des deux dernières années.

«Les gens là-bas nous avaient demandé si on connaissait de bonnes coureuses et si on pouvait les inviter, afin de donner une touche internationale à leur course. Ils ont vu finalement que les filles d’ici étaient assez bonnes», a lancé Jean-Thomas Boily, qui était demeuré à Magog pour assurer le fonctionnement de la compagnie.

En plus de Daniel Poirier, Marco Binette et Vincent Fillion étaient en territoire chinois au cours des derniers jours pour l’organisation de la course en sentiers.

Pendant ce temps, une autre équipe était dans la région de Carleton-sur-Mer, afin de préparer le prochain Raid International Gaspésie (en septembre). «Les gars qui travaillaient en Gaspésie m’ont appelé pour me dire qu’il y avait encore beaucoup de neige à certains endroits, pendant que ceux qui étaient en Chine devaient composer avec une température de 33 degrés et beaucoup d’humidité. On était vraiment dans des conditions opposées», a évoqué M. Boily en riant.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des