Bertrand Bilodeau sera le chien de garde des dépenses à la Ville de Magog

Par superadmin
Bertrand Bilodeau sera le chien de garde des dépenses à la Ville de Magog
Bertrand Bilodeau (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Pierre-Olivier Girard)

Le nouveau conseiller du district #2, Bertrand Bilodeau, est déterminé à défendre les citoyens de Magog afin que toutes les décisions soient prises dans l’intérêt de l’ensemble des contribuables.

Le principal intéressé soutient que son engagement politique se résume à donner au citoyen les services qui lui revient. En ce sens, M. Bilodeau souhaite que la Municipalité réponde davantage aux besoins «prioritaires» des contribuables plutôt que de toujours avoir des idées de grandeur.

«Si une rue doit être refaite, ça devrait être la priorité du conseil, soutient-il. Je ne dis pas qu’on va pouvoir tout réparer du jour au lendemain, mais la moindre des choses est de dire aux résidants quand ça sera fait. Ce n’est pas normal qu’il y ait des rues qui n’ont jamais été refaites en 75 ans. C’est bien beau ajouter des morceaux d’asphalte de temps en temps, mais un moment donné, c’est assez.»

En se présentant comme le chien de garde des dépenses publiques, M. Bilodeau veut s’assurer que chaque dollar investi le soit dans l’intérêt de tous. Il rappelle d’ailleurs que plusieurs Magogois vivent, encore aujourd’hui, sous le seuil de la pauvreté. «Je ne suis pas contre le développement, mais on ne peut pas avoir la plus belle bibliothèque au Québec, le plus beau centre-ville du Québec et la plus bel aréna du Québec. Il y a toujours bien une limite. Quand je vois qu’il y autant de besoins à la Banque alimentaire, je me dis que la priorité de la Ville devrait être d’aider notre monde», conclut-il.

Celui qui a travaillé pendant 34 ans à la Ville de Magog en était à sa deuxième tentative d’entrer au conseil municipal. Il a remporté la victoire avec une majorité de 112 voix contre Renaud Légaré. En 2013, M. Bilodeau avait baissé pavillon contre Jacques Laurendeau.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des