Déclaré perdant par erreur, Jean-François Rompré décroche la victoire à l’arraché

Par superadmin
Déclaré perdant par erreur, Jean-François Rompré décroche la victoire à l’arraché

Jean-François Rompré a vécu une première soirée électorale complètement folle dimanche soir. Quelques minutes après avoir prononcé son discours de défaite à l’hôtel de ville de Magog, où il a été déclaré perdant par erreur, il a reçu la confirmation qu’il était bel et bien le nouveau représentant du district #1.

«Disons que j’ai vécu toutes les gammes d’émotions, lance en riant le principal intéressé. En très peu de temps, j’ai passé d’une claque en plein visage à une explosion de joie. Quand on m’a appelé pour me dire qu’il y avait eu une erreur, je n’en revenais tout simplement pas!»

Comme l’explique la présidente d’élection à la Ville de Magog, Me Sylviane Lavigne, l’erreur s’est produite lorsque les résultats ont été entrés dans un logiciel servant à la diffusion. Concrètement, une cinquantaine de votes ont été inversés entre Robert Ranger et Jean-François Rompré. Ce qui explique qu’au départ, la victoire a été accordée à Georgianne Gagnon. Finalement, cette dernière a terminé au deuxième rang, à seulement six votes de moins que M. Rompré.

«Lors de ma campagne, j’avais vraiment eu l’impression que les gens voulaient du changement. Et ça se ressentait dans tous les groupes d’âge, autant chez les 30 ans que les 80 ans. J’étais vraiment confiant, mais dans une élection, on ne sait jamais tant que ce n’est pas terminé», soutient le principal intéressé.

Âgé de 40 ans, le nouveau conseiller ne sera pas complètement en terrain inconnu à l’hôtel de ville. Il dit bien connaître Samuel Côté, Jacques Laurendeau, Nathalie Bélanger et la mairesse Vicki-May Hamm, qui l’encourage à se lancer en politique depuis un certain temps.

Toujours en réflexion

Ce revirement de situation a fait une grande perdante en Georgianne Gagnon. La principale intéressée a appris la nouvelle le lendemain de l’élection, soit à peine quelques heures après avoir célébré la victoire en compagnie de ses proches. «J’ai vécu la surprise de ma vie en me réveillant. On m’a expliqué qu’il y avait eu une erreur et je n’en veux pas à personne. Je suis encore en mode réflexion à savoir si je demande un recomptage des votes. C’est une démarche qui occasionne des frais assez importants, alors je dois bien y penser», soutient Mme Gagnon.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des