Mairie de Stanstead: Duclos réduirait le salaire des élus

Par Dany Jacques
Mairie de Stanstead: Duclos réduirait le salaire des élus
Michel Duclos

S’il est élu dimanche prochain (5 novembre) à la mairie de Stanstead, Michel Duclos abaisserait la rémunération des membres du conseil.

Le salaire du maire passerait de 23 400 à 20 400 $, tandis que la rétribution des conseillers municipaux chuterait de 7800 $ à 6800$. L’argent économisé (9000 $ par année) serait utilisé pour encourager des initiatives citoyennes dans un programme de type «Faites du bien à votre ville».

L’homme de 69 ans avoue que la somme amassée pourrait être plus importante, mais il souhaite lancer un message clair et aller au-delà du geste symbolique. «En 2013, quelque temps après les élections, ce fut indécent que les élus augmentent leur propre salaire. Les élus ne sont pas là pour l’argent, mais pour servir», déplore-t-il.

Michel Duclos souhaite s’attaquer à l’image négative que Stanstead reflète, selon lui. «Le conseil municipal doit être porteur d’une vision globale à long terme. Elle inclut un changement d’image et redonner la fierté aux résidants. Il faut renverser la vapeur, car la ville est en déclin et des entreprises s’en vont», déplore-t-il.

Ce retraité des services des bibliothèques à l’UQAM et à Annecy, en France, se propose comme l’agent du changement. «Je veux lancer un mouvement, comme embellir notre ville, redonner de la fierté aux gens et améliorer la transparence à l’Hôtel de Ville. C’est de cette façon que le niveau de vie des gens s’améliorera. C’est ainsi qu’on attirera des gens à Stanstead», propose-t-il.

Concernant l’embellissement de la municipalité, M. Dutil cible la mise en valeur des habitations, la réfection des routes et des trottoirs, la plantation de fleurs et d’arbres. «Nos entrées de ville sont pitoyables», s’attriste-t-il.

Au conseil municipal, il suggère d’informer davantage les contribuables avant de prendre des décisions. Il souhaite expliquer davantage les choix faits par les élus et inviter la population à questionner les élus.

M. Duclos suggère de réunir industriels, commerçants, citoyens et élus autour d’une même table pour trouver des idées de relance économique ou autres domaines.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des