Questions et réponses avec Vicki-May Hamm

Par superadmin
Questions et réponses avec Vicki-May Hamm
Vicki-May Hamm

Le Reflet du Lac offre l’occasion à chacun des candidats au poste de maire à la Ville de Magog de se présenter aux électeurs. Voici les réponses à nos questions de Vicki-May Hamm.

1-      Si un nouvel aréna est construit à La Ruche, quelles sont vos suggestions pour ne pas que l’aréna actuel devienne un éléphant blanc?

Nous sommes justement à l’étude pour lui donner une nouvelle vocation. Toutes les idées sont bonnes. Celle que je privilégie pour le moment : un centre multisport, qui accueille le Cirque des étoiles, du roller-hockey, du pickleball et autres.

 

2-      Concernant l’hôtel de ville, favorisez-vous des travaux de rénovations du bâtiment ou un déménagement à un nouvel endroit?

Tout dépendra de l’analyse des coûts et des avantages et inconvénients. Nous prendrons la décision en conseil. Cela dit, j’ai lancé l’idée d’envisager une location dans la Dominion Textile pour aider à démarrer un projet de conversion. Ce sera l’un des quatre sites analysés.

 

3-      Magog devrait-elle se doter d’un réseau de transport collectif d’autobus? Si non, quelle est votre solution pour répondre aux besoins de mobilité de la population?

Nous n’avons pas assez de population pour un service d’autobus. Plutôt, nous développons le transport collectif selon les besoins : pour les étudiants vers Sherbrooke, pour les aînés à même le transport adapté pour les emplettes le jeudi. Éventuellement, un transport pour les employés du parc industriel pourrait être envisagé.

 

4-      Plutôt que d’attendre qu’un projet soit déposé à la Municipalité, Magog devrait-elle prendre le pôle pour ouvrir un marché public? Si oui, quand et à quel endroit?

Nous n’attendons pas qu’un projet soit déposé. En fait, nous avons cherché des partenaires et travaillons actuellement sur un projet qui pourrait voir le jour dès l’été prochain. Un marché public à Magog est l’une des priorités du plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC de Memphrémagog.

 

5-      Avec l’arrivée des entreprises technologiques et la construction de condos de luxe, craignez-vous que le centre-ville devienne un espace réservé aux personnes plus aisées?

Absolument pas ! Le centre-ville, c’est le cœur de notre ville. Plusieurs personnes y vivent, y travaillent et y investissent. C’est un lieu de rassemblement et d’animation pour tous. Les nouvelles entreprises et condos vont simplement apporter de l’achalandage supplémentaire pour nos petits commerces et c’est tant mieux.

 

6-      Magog en fait-elle trop pour les touristes comparativement à ses contribuables?

C’est de l’ordre de la perception. Notre budget en tourisme n’a pas augmenté depuis plusieurs années, sauf pour la sauvegarde du Mont-Orford, ce que personne ne remet en question. La 1re priorité est et sera toujours accordée à nos familles, comme le témoigne l’adoption de notre nouvelle politique familiale.

 

7-      Comment encadrer le développement commercial à l’ouest de la Ville (secteur Carrefour Santé Globale) pour éviter de nuire aux commerces du centre-ville?

Nous l’encadrons déjà. Le développement actuel correspond à ce qui avait été imaginé pendant la planification stratégique. Toutefois, nous devons adapter notre réglementation afin d’éviter les amendements et dérogations. La façon de contrôler est simple : gérer le zonage et les usages. Nous sommes d’ailleurs à revoir notre plan d’urbanisme.

 

8-      La Ville rêve-t-elle trop grand pour son centre-ville avec des travaux qui pourraient atteindre 22 M$? Quelles sont vos idées pour réduire la facture?

Nous travaillons déjà sur des solutions pour réduire la facture sans dénaturer le projet. Nous irons de l’avant qu’avec l’assurance de respecter notre capacité de payer. Les travaux d’infrastructures prévues sont au coût de 13 M$ et incluent : trottoir, chaussée, égout et aqueduc ainsi que l’enfouissement des fils.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des