Steve Langlois devient le «patron» du baseball féminin

Par Patrick Trudeau
Steve Langlois devient le «patron» du baseball féminin
Steve Langlois chapeautera le développement de trois équipes du Québec en baseball féminin.

COORDONNATEUR. Impliqué dans plusieurs sphères du baseball régional et provincial, Steve Langlois vient d’ajouter une corde à son arc en étant nommé coordonnateur du baseball féminin au Québec.

«J’ai maintenant un bureau au Stade olympique», se plaît à dire le Magogois, en faisant référence au siège social de Baseball Québec.

Au cours de la prochaine saison, Steve Langlois chapeautera trois équipes féminines du Québec dans les catégories 16 ans et moins, 21 ans et moins, et senior. Tout en planifiant le recrutement et les activités de chacune des formations, il y agira comme entraîneur adjoint. «Le baseball féminin est en progression au Québec et on veut se donner les outils pour le développer adéquatement. Faire partie de Baseball Québec et être impliqué dans les équipes de développement, ça constituait un rêve de longue date», a avoué le nouveau coordonnateur provincial.

Entraîneur depuis l’âge de 21 ans, l’homme de baseball magogois a dirigé le midget AAA de Sherbrooke durant trois ans, avant d’être entraîneur adjoint pour avec les Voyageurs du Saguenay dans la Ligue junior élite du Québec. «J’ai fait 23 voyages à Jonquière l’été dernier», a-t-il précisé en riant.

À titre d’assistant-entraîneur pour Équipe Québec, il revendique également trois médailles d’or consécutives lors des Championnats canadiens de baseball U18 présentés en Estrie.

Gagner sa vie au baseball

Depuis quatre ans maintenant, Steve Langlois a la chance de gagner sa vie uniquement avec le baseball.

En plus de son nouveau mandat provincial, il continuera de diriger le programme Sport-études en baseball à l’école secondaire du Triolet, tout en agissant comme coordonnateur technique de la région de l’Estrie.

Dès la prochaine rentrée scolaire, il chapeautera aussi un mini-programme sports-études, nouvellement implanté à l’école primaire Sainte-Marguerite de Magog. «Ça me fait toujours chaud au cœur lorsqu’on m’interpelle pour un projet dans ma ville natale. Je suis passionné de baseball depuis mon enfance et je suis heureux de constater que le baseball mineur de Magog a connu une hausse dans ses inscriptions en 2016. Les bénévoles de l’organisme ont fait un gros travail», louange-t-il.

«Je crois aussi que la présence des Championnats canadiens (2014 à 2016) et des Jeux du Canada (2013) a contribué à cet engouement envers le sport. Les gens ont pu voir du baseball de qualité et ils ont constaté qu’il y avait de très belles installations chez nous», a conclu le Magogois de 43 ans.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des