Une rentrée moins stressante pour 350 élèves… et leurs parents

Par Patrick Trudeau
Une rentrée moins stressante pour 350 élèves… et leurs parents
La Biblairie GGC

FONDATION. Grâce au travail mené par la Fondation Christian Vachon depuis plusieurs semaines déjà, la rentrée scolaire 2016-2017 a été beaucoup plus «douce» pour des centaines de familles de l’Estrie.

Sachant que le retour en classe est un moment rempli de stress, en raison notamment des nombreuses dépenses qui s’y rattachent, les bénévoles de la Fondation ont tout mis en œuvre au cours de l’été afin que les élèves parrainés puissent partir sur un pied d’égalité avec leurs jeunes collègues. «Dès la fin de l’année scolaire, on savait qui avait besoin d’aide. En leur fournissant l’argent et le matériel nécessaires avant que ne débute l’école, on a fait en sorte qu’ils soient prêts le jour 1», se réjouit Christian Vachon, maître d’œuvre de la Fondation qui porte son nom.

«Dans le passé, on s’est aperçu que plusieurs enfants n’avaient pas tous leurs cahiers lors du premier jour – faute de moyens – et que c’était déjà un obstacle à leur réussite. Cette année, on finance même les manuels scolaires à ceux qui en ont besoin, avec un service de livraison dans les écoles», ajoute M. Vachon.

Une expansion à la CSRS

Déjà présente dans les Commissions scolaires des Sommets, Hauts-Cantons et Eastern Townships, la Fondation Christian Vachon ajoute cette année une trentaine d’élèves de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke (CSRS) à son champ d’action.

Au total, ce sont 350 jeunes du primaire et secondaire qui auront droit à du financement pour des activités à l’école, des vêtements, des repas ou diverses fournitures scolaires. «Et on prévoit qu’il pourrait s’en ajouter une centaine au cours de l’année. C’est pourquoi nous gardons toujours un fonds d’urgence pour répondre aux nouvelles demandes», explique M. Vachon.

Ce dernier rappelle qu’il est toujours possible de parrainer un enfant, qu’on soit simple citoyen ou commerçant. On peut même choisir l’école où le don sera versé. «Grâce à notre nouvelle structure, il est possible de savoir à quel endroit il y a des besoins. Les donateurs ne connaîtront pas l’identité de l’enfant, parce que tout est fait de façon confidentielle, mais ils sauront au moins où va leur contribution».

Un mois dédié à la Fondation Christian Vachon

Bien que la Fondation Christian Vachon soit l’une des plus importantes de la région Magog-Orford, son fondateur estime que sa mission est encore trop méconnue.

Voilà pourquoi on vient de lancer le «Mois de la Fondation Christian Vachon», qui se met en branle avec la présente rentrée scolaire et qui culminera avec le 10e Relais du lac Memphrémagog, le 24 septembre prochain.

«La confidentialité est extrêmement importante dans notre mission, mais ça apporte un certain désavantage, parce que les gens ne voient pas tout le travail qui est fait. On s’est rendu compte que si on veut évoluer, il faut se faire voir et connaître davantage», affirme Christian Vachon.

Tout au long du mois de septembre, les partenaires commerciaux de la Fondation – une douzaine au total – seront appelés à promouvoir l’organisme en tenant une activité de financement ou une promotion spéciale.

Le IGA Gazaille, qui offre déjà la possibilité de remettre le montant des canettes et bouteilles vides à la Fondation, tiendra notamment un entraînement en plein air ce samedi 3 septembre à compter de 9 h 30.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des