Qui est Omer Girard (1920-2013)?

Par superadmin
Qui est Omer Girard (1920-2013)?

La Chambre de commerce et d’industrie de Magog-Orford est fière et reconnaissante envers Omer Girard, dont le prénom Omer a été donné aux trophées qu’a remis ladite Chambre à ses commerçants et ses industriels émérites lors du gala des Omer tenu le 17 avril dernier.

Omer Girard fut un des plus grands citoyens qu’ait connu Magog. Né en 1920 et décédé à l’âge de 92 ans le 2 mars 2013; il fut l’un des fondateurs de la Chambre de commerce de Magog en 1961.

Omer Girard fut un grand visionnaire et pionnier canadien dans le domaine des communications où des changements majeurs étaient devenus nécessaires.

En tant qu’entrepreneur, il lança Transvision Magog au milieu des années 1950 pour enfin se joindre au Groupe Cogeco, entraînant la création de Cogeco Câble au milieu des années 1980.

Mais qui était Omer Girard, l’homme? Omer Girard était un batailleur, un homme déterminé. Sa plus grande bataille fut de tenir tête à Bell qui cherchait à contrôler l’industrie naissante de la câblodistribution. Durant les années 1960, dans ce qu’on a appelé «la guerre des poteaux», les anciens monopoles du téléphone d’un bout à l’autre du Canada permettaient difficilement aux opérateurs du nouveau service de télédistribution d’accéder à leur infrastructure de transport tout en cherchant à prendre possession du contenu qui passerait dans leurs fils. Malgré les sérieuses difficultés qui allaient sûrement suivre, Omer Girard refuse les propositions contractuelles inacceptables de Bell et, quelques jours avant Noël 1972, Bell envoya des techniciens couper les fils d’une section de Transvision Magog, débranchant du coup quelques centaines d’abonnés. Un juge de Sherbrooke ordonna rapidement le rebranchement et quatre ans de lutte en cour fédérale s’en suivirent. Malgré la puissance de Bell et les nombreuses difficultés, Omer a tenu le coup et gagna cette lutte épique du monde des télécommunications.

Des tierces parties, comme Cogeco ou Câble-Axion par exemple, pouvaient dorénavant accéder aux poteaux en place (appartenant à Bell ou autre semblable). Bref, la notion de partage d’infrastructures à des tarifs raisonnables, voilà la grande victoire d’Omer Girard.

En 2012, Omer Girard est intronisé au Temple de la renommée des Télécommunications du Canada.

Omer Girard ne s’occupait pas seulement de sa nouvelle industrie. Il s’inquiétait aussi de l’évolution de sa communauté et en particulier se demandait comment garder les jeunes à Magog. Bizarre l’humain, nous avons la même inquiétude en 2015.

À la fin des années 1950, une grève à la Dominion Textile fit très mal aux citoyens de Magog. Ville mono-industrielle, la vie économique de Magog était au point mort. Omer Girard et quelques autres hommes d’affaires ont décidé d’unir leurs forces afin de proposer des idées aux élus et, en 1961, ce fut la naissance de la Chambre de commerce.

Dans sa vie, Omer Girard n’a jamais cessé de s’occuper de sa famille, du monde des télécommunications à l’échelle nationale et locale et de l’évolution économique de sa ville natale. En 1945, il épousa Olive Griffiths et de cette union, sont nés Robert, Suzanne, Paul, Marc et Jocelyne .

Pendant toute sa vie, Omer Girard a fait preuve de vision, d’innovation, d’entrepreneuriat, de persévérance, de sens de la communauté. Nous sommes donc fiers que nos trophées portent son nom.

 La Chambre de commerce et d’industrie Magog-Orford profite de l’occasion pour demander à la Ville de Magog de nommer une rue, une artère à la mémoire de ce grand Magogois, Omer Girard.

Voici ce que nous aurait dit Omer Girard s’il était ce soir avec nous (soirée du 17 avril). Il nous aurait cité cette phrase de Jimmy Dean : «puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles».

 

 

Me Laurent Pelletier, avocat à la retraite

Coprésident de la Chambre de commerce et d’industrie Magog-Orford

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des