Un film de chasse version «Hollywood»

Par Patrick Trudeau

CHASSE. Après une année d’absence, l’Homme panache – Réal Langlois – reprend sa tournée hivernale à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick. Et le film qu’il présente pourrait se comparer avantageusement à certaines grandes productions cinématographiques, selon le principal intéressé.

«Toutes les scènes ont été filmées avec la technologie 4 K. On a fait un film comme à Hollywood, mais dans la forêt», lance le chasseur et cinéaste, avec son enthousiasme habituel.

Sa production 2015, intitulée «L’appel des bois», Réal Langlois l’a tournée principalement au Québec et au Nouveau-Brunswick, mais aussi au Yukon, territoire privilégié de ses films antérieurs.

Les amateurs de chasse de l’Estrie auront la chance de découvrir le spectaculaire long métrage le samedi 7 mars (19 h 30) lors d’une soirée au Centre sportif régional La Ruche.

En plus du film principal, un court-métrage, mettant notamment en vedette des chasseurs amateurs de la région, viendra s’ajouter au programme. Les billets sont disponibles chez Pronature Chasse et Pêche de Magog.

Au total, la tournée 2015 de l’Homme panache compte 23 soirées de chasse.

Une aventure familiale

En plus de faire rêver les chasseurs depuis plusieurs années, Réal Langlois s’est lui aussi offert un cadeau avec son dernier film.

Il a en effet eu la chance de travailler en étroite collaboration avec ses deux fils Kevin et Simon, affectés à toutes les étapes techniques de la réalisation. «On a combiné mon expérience à leur talent dans les nouvelles technologies. Ils ont pratiquement tout fait quand on parle de tournage, de montage et de scénarisation. Je suis très fier du produit fini. Vous allez voir, les images sont hallucinantes», a vanté le chasseur magogois.

Rêvant depuis longtemps de présenter ses aventures dans les cinémas traditionnels, l’Homme panache croit avoir franchi un pas de plus vers cet objectif avec «L’appel des bois». «Avec la nouvelle technologie et la qualité du produit, on ouvre la porte vers une diffusion à grande échelle. Une fois la tournée terminée, je vais faire des approches pour tenter de le commercialiser», a-t-il laissé entendre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des