À Magog, l’augmentation des taxes se poursuit!

Par superadmin
À Magog, l’augmentation des taxes se poursuit!

Le budget pour l’année 2015 présenté et adopté le 2 décembre, démontre que les gens de Magog seront encore plus taxés que les années précédentes. Nos élus nous font croire que pour équilibrer le budget, une hausse moyenne des taxes de 1,7 % est indispensable.

Lors de la présentation du budget 2015, ce dernier a été comparé au budget de 2014. J’ai décrié, à plusieurs reprises cette méthode de comparer des prévisions à d’autres prévisions, et non à des chiffres réels!

Pour obtenir une référence réelle, le budget de 2015 devrait être comparé, non seulement au budget de 2014, mais surtout au résultat réel de l’année 2013.

En ce qui a trait aux revenus municipaux (excluant Hydro-Magog), ils se sont réellement élevés à 47,6 M$ en 2013; le budget 2014 prévoyait 44,3 M$ et le budget 2015 prévoit 46,9 M$. Il est à noter que la réduction des transferts du gouvernement provincial a une incidence négative de 518 500 $ sur le budget 2015. Sans cette réduction, les prévisions pour les revenus municipaux auraient été de 47,4 M$ pour 2015, soit en deçà de ceux de 2013! Il est très évident que l’Administration de Magog sous-estime systématiquement les revenus dans les budgets. Le taux de taxation, qui ne cesse d’augmenter, se traduit automatiquement par des revenus supplémentaires.

Quand est-il des dépenses? Les dépenses réelles pour les activités municipales (excluant Hydro-Magog) se sont élevées à 48,6 M$ en 2013; les prévisions pour 2014 ont été fixées à 48,3 M$, et à 50,4 M$ pour 2015. En termes concrets, la hausse des dépenses pour un an s’est élevée à 4,28 %!

Pour équilibrer le budget, la Ville utilise les profits nets du réseau Hydro-Magog. Là encore, les profits sont sous-estimés. En effet, ceux-ci ont été établis à 5 M$ pour 2013, mais en réalité, ils se sont élevés à 5,677 M$. Pour les années 2014 et 2015, ces mêmes profits sont estimés à respectivement 4 M$ et 3,5 M$, soit très en dessous des prévisions de 2013. Les premiers mois de l’année 2014 ayant été particulièrement froids, il est certain que les profits réels pour l’année 2014 seront plus élevés que le montant de 4 M$ prévu au budget.

Actuellement, le surplus global pour l’année 2014 est estimé à 2,5 M$.

Avec des surplus accumulés de 23,7 M$ fin 2013 et un surplus prévu de 2,5 M$ pour 2014, un gel du taux de la taxe foncière était tout à fait réalisable pour les années 2014 et 2015, engagement qui avait été la pierre angulaire de ma campagne électorale en 2013.

La politique de la Ville de Magog de continuer à augmenter le taux de la taxe foncière et à engranger surplus après surplus, année après année, est le choix que font nos élus. Les contribuables de Magog n’ont ainsi aucun répit. Faut-il s’étonner que le Gouvernement provincial réduise les transferts aux municipalités lorsqu’il se rend compte que des municipalités accumulent des surplus année après année?

Au niveau provincial, les gens se mobilisent et manifestent contre l’austérité. À Magog, personne ne descend dans la rue ou ne manifeste devant les augmentations abusives des taxes. À quoi pensent les contribuables?

 

Robert Mabit

Ex-candidat à la mairie de Magog en 2013

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des