Commissions scolaires: ne soyons pas dupes!

Par superadmin
Commissions scolaires: ne soyons pas dupes!

La cause est noble : l’éducation, c’est l’avenir de nos enfants.

À l’élection scolaire du 2 novembre dernier, j’ai reçu un appui majoritaire dans deux des trois MRC de la Commission scolaire des Sommets; seule la MRC des Sources (Asbestos) a connu un taux record de participation de l’électorat de trois fois supérieur aux deux autres MRC. Un geste politique en ce qui concerne Asbestos.

Il y a quelque chose qui sonne faux dans ce processus électoral; où est l’intérêt des parents et de nos enfants dans cette élection partisane, orchestrée à grands coups de publicité (affichage de poteaux, appels téléphoniques automatisés, etc..) défrayée à 50% par le budget électoral de 300 000 $ assumé par la Commission scolaire des Sommets. J’ai le mérite d’avoir dénoncé ce processus électoral dès le 18 septembre (quotidien La Tribune) avant même d’avoir déposé mon bulletin de candidature.

J’ai fait une campagne électorale (avec mes propres avoirs, sans recourir à du financement d’électeurs) sur des principes de saine gestion des deniers publics, sans vouloir puiser dans le budget déficitaire de ma commission scolaire.

La vie démocratique scolaire, c’est parler des vraies affaires: c’est à dire de la réussite éducative des élèves, de la diminution du décrochage scolaire, de l’embauche de plus de professionnels de soutien pour répondre aux besoins urgents de jeunes qui se retrouvent trop souvent en situation de rattrapage pédagogique.

La démocratie scolaire en a pris pour son rhume; les contribuables aussi.

Un processus électoral de 20 millions dans le monde scolaire à l’échelle du Québec, on ne doit plus jamais laisser un gouvernement québécois nous faire revivre cela. On en a fait malgré nous, l’élection du double langage. C’est la taxe scolaire qu’il faut abolir, pas les commissions scolaires.

En ce qui me concerne, c’est mission accomplie. Est-ce qu’un heureux perdant qui s’est impliqué activement, ça n’en ferait pas malgré tout… un gagnant?

Merci encore à tous ces gens qui m’ont encouragé et appuyé dans ce processus.

Michel Breton

Fier citoyen engagé durant 7 ans au comité de persévérance scolaire Memphrémagog

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des