Lutte à deux à la présidence de la commission scolaire

Par Dany Jacques

ÉLECTIONS. Une lutte à deux se dessine à la présidence de la Commission scolaire des Sommets, et ce, entre Michel Breton et Jean-Philippe Bachand.

Ces deux candidats n’ont jamais siégé au conseil des commissaires, mais possèdent chacun une longue feuille de route en politique. Ils courtiseront les électeurs d’un vaste territoire (Magog, Stanstead, Mansonville, Asbestos, Richmond, Valcourt et Windsor) jusqu’au scrutin du 2 novembre prochain.

M. Breton a été candidat péquiste dans Orford à trois reprises, tout en militant activement au sein du Parti québécois depuis plusieurs années. Il ne considère pas son manque d’expérience autour de la table des commissaires comme une béquille, car l’éducation l’intéresse depuis belle lurette. «J’ai collaboré à de nombreux comités associés à l’éducation, dont quelques-uns dédiés à la persévérance scolaire», dit-il.

Jean-Philippe Bachand a été maire d’Asbestos de 2005 à 2009 et conseiller municipal au même endroit de 1997 à 2003. L’éducation l’intéresse, car il considère ce domaine comme la base d’une société. «Je veux contribuer au développement des jeunes, et ce, malgré les coupures gouvernementales. Il s’agit d’une belle occasion pour innover», s’engage-t-il.

M. Bachand a aussi présidé un tribunal administratif au niveau fédéral et siégé sur différents organismes pour les jeunes (Optimistes), pour le développement économique (SADC) et coopératif.

La présidence de la Commission scolaire des Sommets intéressait également le commissaire sortant Daniel Lavoie, d’Eastman, mais il s’est désisté en apprenant la candidature de Michel Breton. «J’appuie M. Breton et je vais me présenter dans mon secteur que je représente depuis 2001», informe-t-il.

Le portrait sera complètement chamboulé depuis la dernière élection ayant eu lieu il y a sept ans. Le nombre de circonscriptions passera de 19 à 9, tout comme le nombre de commissaires. De plus, la présidente sortante, Huguette Desrochers, ne sera pas de la course à la tête de la Commission scolaire.

La période des mises en candidature se termine le 28 septembre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des