Quatre week-ends pour la Flambée des couleurs

Par superadmin

PAYSAGES. En plus d’étendre l’événement sur quatre semaines (20-21 et 27-28 septembre, 4-5 et 11-12-13 octobre), la Flambée des couleurs Magog-Orford compte sur un nouveau site Web pour atteindre son objectif d’attirer 100 000 visiteurs.

Les excuses ne sont plus permises pour rater la fête maintenant que la programmation complète de la Flambée est disponible sur le www.laflambeedescouleurs.com. On retrouve sur la page d’accueil les cinq pôles d’activités principaux que sont le Parc national du Mont-Orford et la montagne, le marais de la rivière aux Cerises, le centre-ville de Magog et le Canton d’Orford, ainsi que l’ensemble des activités que chacun propose.

Ce nouvel outil promotionnel fait partie de la stratégie des organisateurs pour attirer des visiteurs locaux, mais également d’ailleurs de la région comme de la Rive-Sud et de Drummondville. Sur un budget d’environ 30 0000 $, c’est environ 95 % de ce montant qui est injecté en publicité sous différentes formes, dont pour l’impression des 35 000 dépliants. «Notre objectif est de remplir les hôtels grâce à ce happening annuel. On veut que ça affiche complet partout et que les gens profitent des nombreuses activités qui sont offertes!», lance le président Alain Vanden Eynden.

Ce dernier estime que la communauté d’affaires se rallie de plus en plus à la Flambée, que ce soit par des promotions durant l’événement ou en décorant et en animant leur commerce. «Si tout le monde embarque, c’est de cette façon que nous pourrons créer le climat féerique de la Flambée. Il y en a toujours qui regarderont le train passer, mais je peux dire qu’il y a de plus en plus de personnes qui embarquent à bord et j’en suis bien fier.»

Parmi les activités incontournables, on retrouve l’ascension à pied ou en gondole du Mont-Orford, de la randonnée pédestre pour toute la famille dans les sentiers du parc national et des activités d’interprétation dans le marais avec des guides. Grâce à l’application Zoutiz, il est également possible de connaître toutes les promotions en vigueur chez les commerçants du coin.

«Pendant longtemps dans la région, on a fait du tourisme automatique en se fiant uniquement à nos attraits, comme la montagne et le lac, pour attirer des gens, affirme pour sa part le député d’Orford, Pierre Reid. Aujourd’hui, ça ne fonctionne plus. Les visiteurs ont besoin de vivre des expériences et la Flambée est un exemple à suivre par les nombreuses activités qu’elle propose. C’est un modèle qui devrait s’appliquer tout au long de l’année.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des