Josélito discute des petits et grands deuils de la vie

Par superadmin
Josélito discute des petits et grands deuils de la vie
L'Abbé Donald Thompson et le conférencier Joselito Michaud accompagnent les bénévoles Yolande Marier-Grandmaison et Yves Grandmaison.

Environ 200 personnes, parmi lesquelles on comptait des citoyens de Magog et des gestionnaires de cimetières, s’étaient rassemblées au Chéribourg le 28 mai dernier dans le cadre d’une conférence de Josélito Michaud portant sur le deuil, lors du congrès de l’Association des cimetières chrétiens du Québec.

Ce rassemblement de trois jours portant le nom de «Entre lacs et montagnes» s’était ouvert quelques heures plus tôt et la conférence de M. Michaud était l’une des premières activités du congrès. L’animateur de la défunte émission On prend tous un train, qui fut en onde pendant six ans, et auteur du livre Passage obligé a tout d’abord confié à son auditoire comment, pendant toutes ces années, il a pu être à l’écoute des gens qu’il recevait et comment cette période de sa vie a été marquante sur le plan humain. Il a rappelé l’importance des rituels suivant le décès d’un proche ainsi que le respect des étapes du deuil, tout en insistant sur un fait simple, mais non négligeable que «c’est le degré d’attachement qui détermine l’intensité du deuil.»

À la suite de son discours, plusieurs témoignages de l’assistance firent surface, concernant par exemple le nombre décroissant de mises en terre devant la crémation, une réalité que tout gestionnaire de cimetière est confronté, et le pourcentage peu élevé (20%) de personnes qui font leurs préparatifs funéraires.

Le lendemain, le congrès se déplaçait vers l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, avec une escale au Savon des Cantons, puis au Cep d’Argent.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des