Porter un «toast» pour la cause des femmes

Par superadmin
Porter un «toast» pour la cause des femmes
Chantal Pinard et Angèle Laroche du Centre des femmes Memphrémagog ainsi que Todd Pouliot de la Microbrasserie La Memphré invitent la population à leur activité-bénéfice le 29 mai prochain.

Les deux prochaines années s’annoncent fort occupées pour le Centre des femmes Memphrémagog (CFM) qui vise à amasser 75 000 $ pour acquérir un nouveau pied-à-terre.

Les responsables de l’organisme soutiennent que leurs locaux actuels, situés près de l’intersection des rues Principale Ouest et Sherbrooke, ne répondent plus à leurs besoins.

«Nos bureaux sont devenus beaucoup trop petits et il y a un problème de stationnement, explique la coordonnatrice au CFM, Angèle Laroche. En raison du manque d’espace, il y a certaines activités que nous ne pouvons pas faire sur place et nous devons même refuser certaines personnes par moment.»

Pour être en mesure de mener sa mission qui consiste à améliorer la condition des femmes et promouvoir leur autonomie, le CFM souhaite passer de locateur à propriétaire en acquérant une résidence, idéalement au centre-ville. Un projet qui pourrait se réaliser en juin 2016 ou avant si, entre-temps, de généreux donateurs se manifestent.

«Il y a un an, nous avons fait une étude de faisabilité et il a été démontré que nos dépenses seraient pratiquement les mêmes si nous possédions notre propre maison. Le plus difficile sera d’amasser la mise de fonds nécessaire, mais nous sommes certaines que la population va nous supporter», ajoute-t-elle.

C’est le cas notamment du propriétaire de la Microbrasserie La Memphré, Todd Pouliot, qui donnera le coup d’envoi de cette campagne de financement, le 29 mai prochain. Pour l’occasion, il sera l’hôte d’une activité 5 à 7 dont tous les profits sur la vente de bières blanches et blondes seront remis au CFM.

«L’implication sociale a toujours été quelque chose d’important pour moi, soutient M. Pouliot. J’encourage déjà la Villa Pierrot qui œuvre également pour aider les femmes, alors ça allait de soi de faire ma part pour le Centre des femmes. J’espère que les gens viendront en grand nombre!»

D’autres activités de financement pour soutenir ce projet de déménagement seront annoncées sous peu. Rappelons que le CFM a déjà eu pignon sur la rue Dollard dans une résidence, mais il était encore une fois locataire des lieux.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des