La résistance s’organise contre les tours de télécommunications

Par Dany Jacques
La résistance s’organise contre les tours de télécommunications

La résistance s’organise pour contrer l’intention de Bell Mobilité d’ériger deux tours de télécommunications hautes de 76 et 90 mètres à Bolton-Est.

Le comité du patrimoine naturel, un sous-comité de l’organisme Patrimoine Bolton Heritage, sonne la charge. Il encourage la population à transmettre ses inquiétudes et son opposition à Bell Mobilité d’ici le 22 février prochain. «Il faut faire vite, sinon il sera peut-être trop tard», prévient la présidente du comité, April O’Donoughue.

Une des deux tours est prévue en face du 170, chemin Mountain. Ses 90 mètres correspondent à un bâtiment de 30 étages érigé près du lac Memphrémagog et de l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac. La seconde tour (76 mètres) pourrait s’implanter au 1016, chemin Bolton-Pass, sur un terrain situé au nord-ouest de la route 243.

Une troisième tour est également proposée du côté du Canton de Potton (76 mètres), plus précisément à environ 1,3 km à l’ouest du chemin Fitzsimmons.

Mme O’Donoughue s’inquiète des impacts sur l’environnement, le paysage, l’industrie touristique et sur la santé des gens. «Plus de 2000 études scientifiques, menées par des chercheurs crédibles et fiables, démontrent que les micro-ondes émis par ces tours sont dangereux pour la santé. Ces émissions sont associées à l’apparition de maux de tête, de problèmes de sommeil et de mémoire, d’étourdissements et de dépression. Les études démontrent qu’elles peuvent causer le cancer, la leucémie, des problèmes cardiaques, l’Alzheimer, le Parkinson et plusieurs autres maladies graves», insiste-t-elle.

Les membres du comité craignent aussi une dévaluation de 20 à 30 % des propriétés et la mort de milliers d’oiseaux.

Deux pétitions circulent pour freiner les ardeurs de Bell et pour reconnaître davantage la dangerosité de ces tours. Une coalition formée d’individus et d’organismes estriens devrait également prendre forme d’ici quelques semaines pour accentuer la mobilisation.

Les opinions peuvent être transmises auprès de Robert Minotti au 514 420-8302 (FAX) ou CPCBell-F1145@romin.ca (courriel). Le comité du patrimoine naturel suggère de transmettre les documents en copie conforme aux élus pour accroître les efforts de mobilisation citoyenne.

Information supplémentaire au 450 292-3456 ou au www.thecelltowers.org

Bell réagira plus tard

La porte-parole de Bell Mobilité, Marie-Ève Francoeur, explique que Bell souhaite tout simplement améliorer le service internet et téléphonique dans cette région. Elle signale également que le processus de consultation publique se poursuit et que la compagnie travaille étroitement avec les municipalités. «On pourra élaborer davantage après la période de consultation», indique-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires