Renelle Anctil : une femme de cœur et d’action

Par Dany Jacques
Renelle Anctil : une femme de cœur et d’action
Renelle Anctil a marqué 2012 à sa façon dans la MRC de Memphrémagog.

Le Reflet du Lac poursuit sa démarche amorcée l’an dernier en honorant deux personnalités ayant retenu l’attention par leurs réalisations et engagement dans la communauté au cours de l’année qui vient de se terminer. 2012 fut donc exceptionnelle pour Renelle Anctil et Christian Vachon (autre texte). Voici leur histoire.

Renelle Anctil est largement connue à titre de copropriétaire du Groupe Anctil, qui donne du travail à plus de 500 personnes (surtout aux magasins Rona de Magog et Sherbrooke), mais son importante contribution sociale et sa grande sensibilité demeurent un côté plus secret de sa personnalité.

«Passer à l’action» est sa devise sur le plan des affaires et l’humanisme se place au cœur de ses relations interpersonnelles. Pour elle, cet héritage vient de sa famille, autant le volet entrepreneurship que le sens du partage. «C’est dans ma nature», dit-elle humblement avec une fierté à peine dissimulée.

Cette femme de 53 ans aura marqué l’année 2012 à Magog grâce à l’expansion du magasin Rona Matériaux Magog-Orford, qui emploie 150 personnes durant la forte saison. De plus, l’usine Usihome a réellement pris son envol au printemps 2012, donnant ainsi de l’emploi à une cinquantaine de personnes. Également située dans le parc industriel de Magog, cette industrie conçoit et fabrique des maisons usinées, tout comme des composantes de maison fait en usine. «Nous sommes également très fiers de collaborer avec une entreprise de Magog, Enerconcept, pour le chauffage solaire installé dans cette usine», tient-elle à préciser.

Eastman n’était pas en reste en 2012 avec la relance du point de vente de la compagnie Maisons Orford. «La vaste région de Magog demeure un bel endroit pour investir, car sa population, qui mérite le meilleur service possible, nous le rend très bien», résume-t-elle.

2013 sera sûrement une autre grande année avec la possible construction d’un magasin Rona dans le secteur Rock Forest de Sherbrooke, plus précisément sur le terrain de l’ancien Wal-Mart, appartenant aujourd’hui au Magogois Pierre Bolduc.

Engagement dans la communauté

Renelle Anctil et le magasin Rona Matériaux Magog-Orford s’impliquent activement dans la communauté. La Fondation de l’Hôpital Memphrémagog demeure une priorité pour cette femme d’affaires, qui assumait la présidence d’honneur du tournoi de golf de cette Fondation en 2012.

Par ailleurs, le magasin se fait une fierté d’aider annuellement deux élèves en difficulté d’apprentissage de La Ruche à s’intégrer au marché du travail. S’ajoutent le Souper du partage Jean Pelchat, la Fête des neiges de Magog et le Cirque des étoiles de Magog.

Sur la scène régionale, les entreprises du Groupe Anctil, plus particulièrement le magasin Rona de Sherbrooke, s’activent principalement autour de la Maison Desjardins, un concours parrainé par le Fondation du CHUS. Ajoutons d’autres causes comme le réseau des AFEAS, Les Petits frères des pauvres, Moisson Estrie, La Grande Table, etc.

Pour Renelle Anctil, tous ces coups de main représentent beaucoup plus que du marketing. «Je suis sensible au vieillissement de la population et à la pauvreté. Chez nous, le partage est une culture familiale. C’était donc déjà ancré dans ma nature», avoue-t-elle.

Son entraide et son sens du partage expliquent probablement son titre de Grande Estrienne, obtenue au printemps 2012. Selon elle, pour retenir l’attention de ce jury, il faut aller au-delà de la simple signature de chèques. «Il faut aller sur le terrain, donner de son temps et de son cœur», résume-t-elle.

Renelle Anctil adore travailler avec les gens. Elle s’en fait d’ailleurs une fierté, plus que de donner de l’emploi à tout son personnel. Elle leur fait confiance dans leur travail, qui consiste non seulement à conseiller et à vendre, mais à écouter attentivement le client afin de se démarquer de la concurrence. «Il faut presque jouer un rôle empathique», dit-elle.

La famille Anctil embauche d’ailleurs des gens d’expérience pour mieux guider les clients dans leur projet de rénovation. «J’adore les préretraités qui partagent ainsi leur expertise acquise au fil des ans. Les clients adorent, tout comme nos employés plus jeunes qui profitent de ce jumelage intergénérationnel. J’adore voir des amitiés se former entre un jeune homme de 18 ans et un employé de 75 ans. Le contact humain, ça vaut de l’or. C’est cet aspect de mon métier que j’aime le plus», reconnaît-elle.

 

 

Renelle Anctil

53 ans

Copropriétaire du Groupe Anctil

Environ 500 employés

Maîtrise en musique (violoncelle) de l’Université Laval

Maîtrise de l’administration des affaires (MBA) de l’Université de Sherbrooke

Devise : Passer à l’action

Conseils d’administration actuels : Conseil régional des partenaires du marché du travail (Emploi Québec), Coop santé de l’Université de Sherbrooke

Conseils d’administration passés : Rona Canada, Association des détaillants de matériaux de construction du Québec, Conseil canadien du bois

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des