Mon vieux chum Bob

Par superadmin
Mon vieux chum Bob
Laurent Pelletier

Robert ‘’Bob’’ Martimbault est l’une des personnalités qui a marqué la région de l’Estrie, et plus particulièrement notre région, dans les années 1980-1990.

Bob, originaire de Drummondville, fut président de la ligue de Baseball junior et majeur du Québec dans les années 1974; en 1979-80, il fut le premier relationniste des Nordiques de Québec où il a travaillé avec Me Marcel Aubut et Jacques Demers. Par la suite, en 1980-84, on retrouve Bob comme directeur des ventes au poste de Radio CHRC de Québec, et en même temps, à Sherbrooke, avec son épouse de l’époque, ils fondent l’école de Secrétariat.

C’est en 1984 que Robert Bob Martimbault et Thérèse Benoît sont arrivés à Magog à titre de propriétaire de l’Auberge Orford, où pendant plus de 9 ans, les citoyens de Magog-Orford s’y côtoyaient ; on y retrouvait entre autres les sportifs, les politiciens, les hommes d’affaires, les professionnels…

Dans les années 1988-1992, on retrouve Bob comme vice-président aux relations publiques de la Traversée internationale du lac Memphrémagog. Il va chercher son ami André Rousseau, journaliste sportif au journal de Montréal, lequel couvre la Traversée en lui donnant une place de choix dans les médias. Bob organise pour la Traversée des conférences de presse à Montréal, dont un ‘’sprint’’ des nageurs à la Ronde.

Pendant plusieurs années, à la période de Noël, Bob et Thérèse invitaient les plus démunis de Magog à manger à l’Auberge Orford. Je me souviens qu’une année, Monseigneur Jean-Marie Fortier, Archevêque de Sherbrooke, était venu y faire le service; on y retrouvait également comme serveur à l’Auberge cette journée-là Robert Benoît, député d’Orford, Paul-René Gilbert, maire de Magog, les Jean-Guy Gingras, Yves Grandmaison, Jean-Marc Poulin, Jean Dion, Jacques ‘’Baloune‘’ Côté, Jean-Denis Talon, Bertrand Viens, Gilles David et les regrettés Claude Boulard et René Ouellette, et j’en oublie.

Peu savent que le grand numéro 3 des Canadiens de Montréal, Jean-Claude Tremblay, possiblement l’un des meilleurs défenseurs des Canadiens avec les Harvey et Savard, était un grand ami de Bob. L’été, Jean-Claude venait passer 3 ou 4 semaines à l’Auberge Orford.

C’est aussi à cette période, tous les dimanches soirs, que j’animais avec Carole Fréchette l’émission Cimo en Amour, au poste de radio Cimo FM de mon ami, le regretté Claude Boulard, et après l’émission, c’était à l’Auberge Orford que nous nous retrouvions pour manger avec les amis.

Bob, oui tu peux chanter dans ta douche : ‘’I did it my way’’. Bonne santé et merci d’être mon ami.

 

Me Laurent Pelletier, avocat à la retraite

laurent@laupel.com

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des