Pour un terminus à la sortie 115!

Par superadmin

Mme Vicki May Hamm,

Mairesse,

Magog,

Chère madame,

Je lisais récemment un article dans le Reflet du Lac qui portait sur la possibilité de confirmer le trajet d’une navette entre le centre-ville de Magog et la sortie 118 et de confirmer dans la foulée, le caractère permanent de l’actuel terminus interurbain de Limocar.

Un autre article publié aujourd’hui dans le Reflet du Lac, soulevait la possibilité que ce terminus permanent soit implanté à Eastman.

Mon propos ne porte pas sur la navette, qui pourrait être subventionnée ou pas par le Gouvernement du Québec et le pacte rural, mais sur le caractère permanent de ce terminus interurbain à la sortie 118.

En fait, la question fondamentale que voudrais soulever ici est celle-ci : est-ce que le site de la sortie 118 ou se trouve notamment les Rotisseries St-Hubert, est toujours le site le plus approprié pour bien desservir les usagers? Voilà plus d’un an qu’on y a déménagé. Déjà à l’époque on savait pertinemment qu’un carrefour de services, patronné par le Ministère des transports du Québec serait construit un jour à proximité de la sortie 115.

Je vous invite donc à faire preuve de leadership et à vous montrer conséquent quant aux gestes qui ont déjà été posés.

Personnellement je pense que l’évidence qui est sous nos yeux devrait vous inciter à reconsidérer l’opportunité de maintenir le terminus de Limocar là ou il est actuellement, c’est-à-dire à la sortie 118. Plus précisément, je pense que vous les élus municipaux et membres de la MRC Memphémagog doivent revoir leur copie si je puis dire et opter pour un site plus convivial, qui comporte plus de services pour les usagers du transport en commun.

Ce site sis à la première sortie de Magog, la sortie 115 est déjà considéré comme l’un des plus beaux et des plus efficaces au Québec. Déjà me dit-on, les clients à la recherche du terminus de Limocar s’y rendent régulièrement, tellement il semble naturel qu’un site intermodal d’autobus devrait s’y trouver. Avec son centre d’information touristique financé entre autre par le CLD de la MRC de Memphremagog, il constitue une vitrine exceptionnelle pour l’ensemble des entreprises d’hébergement et de restauration de la région.

Ce site de la sortie 115, ne souffre à mon avis d’aucune comparaison avec le site retenu il y a un peu plus d’un an à la sortie 118, trois kilomètres plus loin.

Plus spécifiquement, voici un certain nombre de raisons qui m’amènent à penser que le site à la première sortie de la ville de Magog comporte plus d’avantages pour les usagers que celui de la 2ième sortie, situé à la sortie 118 de l’autoroute 10.

 

a) d’abord il offre aux usagers 4 restaurants de restauration rapide. On n’en trouve aucun à la sortie 118, du moins dans la proximité immédiate du dépanneur Crevier. Ces restaurants sont : A&W, Tim Horton, Valentine et Giovrannina. Le dépanneur de ce nouveau centre de services offre également des sandwichs, du café, des journaux, magazines, etc…Globalement l’offre commerciale est sans équivalence à celle de la sortie 118.

b) Par ailleurs, les visiteurs y trouvent un abri incomparable à celui du dépanneur actuel de la sortie 118. Il y a des tables en abondance, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela est bien différent de l’accueil qu’on peut trouver au dépanneur de la sortie 118 ou il faut emprunter les escaliers d’un étage pour trouver une table et s’y assoir. Pas toujours facile quand on a des valises! Dans un cas on peut s’assoir à son aise sans devoir monter des escaliers inaccessibles aux personnes handicapées , commander un déjeuner ou un repas complet et lire soit son journal, son téléphone intelligent ou sa tablette électronique. Dans l’autre on doit se contenter d’un sandwich réfrigéré et rester debout pour effectuer des opérations toutes simples. Et je ne parle pas des services sanitaires, encore sans comparaison à ceux offerts à la sortie 118.

c) A la sortie 115 ou se trouve un dépanneur Crevier, quatre restaurants, et un centre de distribution d’essence Esso, le gouvernement du Québec y a installé en outre un centre d’information unique en Estrie. Deux employés y sont là en permanence 7 jours sur 7. On peut trouver de l’information sur l’ensemble des municipalités et des entreprises de la région. Plus d’une centaine de dépliants promotionnels sont élégamment disposés. Les passagers en attente peuvent donc bonifier leur visite, voire allonger leur séjour, grâce à ces feuillets explicatifs et à l’information fournie par le personnel du centre. Cette vitrine exceptionnelle constitue une valeur ajoutée de premier plan pour l’ensemble des entreprises touristiques de la région. Rien de cela n’existe au dépanneur de la sortie 118.

d) Tant pour ceux qui arrivent de Sherbrooke (du sud), de Magog (du sud-ouest), de l’ouest (Austin), de Eastman ou de Waterloo (du Nord), la circulation y est extrêmement fluide avec la construction récente de deux giratoires par le Ministère du transport du Québec. Avec un peu de chance l’automobiliste ne s’arrête jamais, qu’il vienne de Magog, de Montréal ou de Sherbrooke (un seul arrêt)!

e) A moins de 10 kilomètres du Centre de la 115, se trouvent plus de 600 maisons des développements Domaine Mont-Orford, Sittelles, Webster et Malaga, sans compter votre propre développement à proximité des Entreprises Lapalme et ceux qui éventuellement longeront la route 112 qui conduit à Magog. On me dit qu’il y a dans l’environnement immédiat du Centre d’information, un potentiel pour la construction de 250 nouvelles maisons sans compter l’offre commercial qui se bonifie de mois en mois le long de ce parcours.

f) Pour les skieurs qui désirent fréquenter les installations du Mont Orford, la distance entre ces deux sites et la montage est à l’avantage du centre d’information de la sortie 115 : 4 kilomètres seulement soit 3 kilomètres de moins que le trajet allant de la sortie 118 au centre de ski du Mont-Orford. Voici le tableau des différents parcours :

 

Du Centre d’information de la sortie 115 au centre de ski 4 kilomètres

Du dépanneur Crevier à la sortie 118 au centre de ski 6,9 kilomètres

 

Du Centre d’information de la sortie 115

à l’Hôtel de ville de Magog 4,3 kilomètres

Du dépanneur Crevier de la sortie 118 à l’Hôtel de ville

de Magog 4 kilomètres

 

Si bien que le trajet de l’Hôtel de ville au Centre de ski

en passant par le Centre d’information touristique cela fait

bien au total, 4 kilomètres + 4,9 kilomètres soit 8,9 kilomètres

 

Contre pour l’autre trajet passant par la sortie 118

6,9 kilomètres + 4,3 kilomètres 11,2 kilomètres

 

 

Voilà donc bien respectueusement un certain nombre de raisons qui m’incitent à vous écrire aujourd’hui afin que vous optiez, de concert avec Limocar, pour autre site permanent pour un centre de service de bus interurbain que l’actuel site de la sortie 118 implanté il y a un peu plus d’un an.

En tant qu’élus municipaux ne devez-vous devez faire preuve de vision à long terme comme l’a fait le gouvernement du Québec en implantant un service de services unique en Estrie, auquel participe activement le CLD de la région par le financement du Centre d’information. Il ne faudrait pas que la main droite ignore ce que fait la main gauche. Un centre d’information qui offre une vitrine unique pour les entreprises de la région et un service incomparable pour celles et ceux qui voudraient la visiter.

En passant Mme la mairesse je tiens à vous féliciter de même que tout votre Conseil municipal pour la plantation d’arbres réalisée sur le boulevard urbain qui mène à l’entrée de votre ville en provenance du Nord et du Centre de Services de la sortie 115.

 

Il n’ya pas de doute que dans cinq ans ce boulevard aura quelque chose de majestueux. C’est à se demander pourquoi les Conseils municipaux qui vous ont précédé n’y ont pas pensé avant. N’hésitez à compléter cet aménagement déjà impressionnant par des îlots de conifères. Non seulement ils sont aussi associés à notre histoire et à celles de nos forêts, mais contrairement aux feuillus, ils sont surtout là à longueur d’année ils peuvent naturellement constituer un écran sécuritaire contre les feux des automobiles provenant en sens inverse.

 

Avec mes salutations respectueuses, j’espère qu’avant de parler de navette, et de subventions pour la navette vous discuterez d’abord sur l’opportunité de choisir le Centre de services nouvellement construit pour accueillir le site permanent du terminus interurbain de Limocar.

 

 

Michel Morin

michelmorin@axion.ca

Austin

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des