Meurtre de son père : Éric Lamontagne persiste

Par superadmin
Meurtre de son père : Éric Lamontagne persiste

Condamné à vie pour le meurtre au deuxième degré de son père par 43 coups de couteau en 1998, Éric Lamontagne multiplie les démarches pour obtenir un nouveau procès, selon ce que rapporte La Tribune.

De passage à la Cour d’appel du Québec le 30 mai dernier, ses avocats Me Martin Latour et Me Daniel Royer ont fait part de leurs arguments dans l’espoir que leur client soit relevé de son plaidoyer de culpabilité obtenu avant son deuxième procès qui devait se dérouler en 2007.

Aux dires de la défense, les conditions qui ont amené Éric Lamontagne à plaider coupable ne le rendent pas valide.

Lamontagne a été condamné en décembre 2000 à une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 14 ans. Mais la Cour d’appel avait ordonné un nouveau procès en mars 2006, puisque le juge du procès avait mal instruit les membres du jury à l’époque.

À quelques semaines de ce deuxième procès, Lamontagne a finalement décidé de plaider coupable à l’accusation de meurtre au second degré, faisant passer de 14 à 10 ans sa possibilité de libération conditionnelle.

Rappelons que la victime, Gaétan Lamontagne, a été tuée au sous-sol d’un chalet à Sainte-Catherine-de-Hatley, le 20 novembre 1998, par son fils qui l’attendait avec un couteau à la main. Le délinquant avait alors attiré son paternel en prétextant une panne de chauffage à l’endroit dont il avait la charge en l’absence des propriétaires.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des