Le groupe Jaune à la recherche de son prochain hit

Par Vincent Cliche
Le groupe Jaune à la recherche de son prochain hit
Le groupe Jaune

Après le succès remporté grâce au tube «Ti-Boutte», le groupe Jaune est à la recherche de son prochain hit. Celui-ci se cacherait-il à l’intérieur de leur tout nouvel album, «Au bout du vent»?

Quoiqu’il arrive, le guitariste et auteur du groupe, le Magogois Raphaël Rioux, sera toujours fier du résultat. «Présentement, la chanson titre de l’album fait son entrée dans les groupes d’écoute des radios à Montréal. En fait, c’est toujours un coup de dé. On ne sait jamais ce qui peut se passer.»

Jaune s’inscrit dans les groupes de musique émergente, sous le créneau folk festif, de par son instrumentation avec l’utilisation du violon et de la mandoline. «A priori, il faut aimer la musique québécoise pour adorer ce que nous faisons», raconte Raphaël Rioux.

La formation a connu une belle évolution au fil des années. À sa création, en 2006, elle sort déjà son premier album. «C’était notre laboratoire de premières chansons. Avec notre deuxième album, sur lequel se retrouve Ti-Boutte, ç’a été l’éclosion du band. C’est devenu du sérieux. On a fait des shows avec Mes Aïeux et le retour de Zébulon. Avant, on faisait les bars. On a vraiment cheminé depuis nos débuts.»

Jaune, qui est composé de Stéphanie Blanchette (voix), Marc Papillon (multiinstrumentaliste), Raphaël Rioux (guitare), Johnny Maximum (batterie) et de Jocelyn Phaneuf (basse), lancera son troisième album lors d’un concert-événement le 1er décembre prochain, au Vieux Clocher de l’Université de Sherbrooke, à compter de 20 h. «Au bout du vent» sera par la suite disponible chez Musique Cité à Sherbrooke ainsi que sur iTunes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des