Ghislaine Lanctôt en prison jusqu’à son procès du 28 mai

Par Dany Jacques
Ghislaine Lanctôt en prison jusqu’à son procès du 28 mai
Un refus de produire ses déclarations d'impôts depuis 1995 contraint Ghislaine Lanctôt à la prison jusqu'à son procès au 28 mai. (photo archives: Dany Jacques)

L’ex-médecin Ghislaine Lanctôt demeurera incarcérée à la prison Tanguay jusqu’à son procès fixé le 28 mai prochain.

L’auteure du livre La Mafia médicale a d’abord été arrêtée à son domicile de Stukely-Sud par deux agents de la Gendarmerie royale du Canada, le 3 avril dernier. Cette dame de 66 ans a par la suite passé le week-end au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke pour une évaluation psychiatrique après une courte visite au Palais de justice de Granby. Après l’examen, le docteur Pierre Gagné l’a jugée apte à comparaître dès le lundi 7 avril, toujours au même au palais de justice.

Selon le journal La Voix de l’Est, c’est poignets et chevilles menottés que Ghislaine Lanctôt s’est présentée dans le box des accusés pour expliquer pourquoi elle refuse de présenter ses déclarations d’impôts depuis 1995.

Le juge Pierre Bachand n’en a pas appris beaucoup sur les motifs de ce médecin radié depuis 1997. Elle insiste pour dire qu’elle n’est pas la corporation fictive Lanctôt, Ghislaine, tel que stipulé dans l’acte d’accusation. Elle dit s’appeler Ghis possédant un corps, une âme et un esprit. À la suite de l’objection de Mme Lanctôt d’enregistrer un plaidoyer, le juge Bachand a ordonné à la greffière d’inscrire un plaidoyer de non-culpabilité en plus de fixer la date d’un procès au 28 mai.

Le juge a remis l’accusée en liberté moyennant le respect de certaines conditions. Son refus de signer quoi que ce soit touchant la corporation Lanctôt, Ghislaine à laquelle elle ne s’identifie plus, a toutefois poussé le juge à la maintenir incarcérée jusqu’à son procès.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des