Félix Séguin devient descripteur pour la LNH

Par Patrick Trudeau
Félix Séguin devient descripteur pour la LNH
Déjà habitué au mode de vie du hockey professionnel – on le voit ici en entrevue avec Mike Ribeiro -

Combien d’amateurs de hockey se sont déjà imaginés dans les souliers de René Lecavalier, Richard Garneau ou Pierre Houde, en décrivant eux-mêmes les matches de la Ligue nationale à la télévision? Félix Séguin est l’un de ceux-là. Sauf que le jeune homme d’Eastman aura l’occasion de passer du rêve à la réalité puisqu’il vient d’être nommé descripteur officiel des matches de la LNH à RIS (Réseau de l’information sportive).

À peine âgé de 28 ans, Séguin gravit ainsi un autre important échelon de sa jeune carrière télévisuelle. Entré au service du Réseau des sports (RDS) en octobre 2004, il est rapidement passé de recherchiste à reporter en ondes, avant d’aboutir comme lecteur de nouvelles au Réseau de l’information sportive.

Parallèlement à sa nomination comme descripteur, Félix Séguin s’est aussi vu octroyer le rôle de troisième journaliste en couverture du Canadien de Montréal, derrière Luc Gélinas et Renaud Lavoie.

Inutile de dire que le principal intéressé était fou de joie en apprenant ces bonnes nouvelles. «C’est une belle opportunité de carrière et je suis surtout très heureux de voir la confiance que me témoignent mes patrons. Je m’en vais à la description pour m’amuser et retransmettre l’émotion entourant le match. Ce sera toute une expérience», a laissé entendre celui qui avait décrit une douzaine de matches à RIS durant les dernières séries éliminatoires.

Accompagné de Norman Flynn à l’analyse, Félix Séguin «participera » à son premier match officiel de la saison 2008-2009 le samedi 4 octobre, lors du duel entre les Penguins de Pittsburgh et les Sénateurs d’Ottawa… à Stockholm. Quelque 70 rencontres seront diffusées d’ici la fin des séries éliminatoires.

Comme c’est le cas pour bien des sports cependant, la description et l’analyse se feront à partir des studios à Montréal. «C’est une réalité avec laquelle il faut composer et je suis très à l’aise avec ça. Nous ne diffusons pas les matches du Canadien (c’est le mandat de RDS), mais nous présenterons plusieurs matches des Penguins, des Sénateurs et du Lightning. Nous avons choisi des équipes qui ont une signification auprès du public québécois. Les téléspectateurs ne seront pas déçus», a-t-il promis.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des