Des barrières à la douane de Rock Island à Stanstead

Par Vincent Cliche
Des barrières à la douane de Rock Island à Stanstead
17 postes frontaliers au Québec

Le poste frontalier Stanstead – Route 143 (mieux connu sous le nom de Rock Island) fera l’objet de modifications au cours des prochains mois. Des barrières de sécurité feront leur apparition afin de mieux contrôler les allées et venues des automobilistes qui franchissent la frontière.

Ces nouvelles installations affecteront également 16 autres postes frontaliers au Québec et plusieurs autres au Canada. Ces changements proviennent de l’enveloppe accordée à la sécurité dans le dernier budget du gouvernement conservateur de Stephen Harper au printemps dernier.

En d’autres termes, une guérite sera construite en direction nord (en entrant au Canada). «La barrière sera levée une fois que le passager aura transigé avec l’agent», explique la porte-parole de l’Agence des services frontaliers du Canada, Kareen Dionne.

Une autre barrière, cette fois-ci en direction sud (vers les États-Unis), sera aménagée. Celle-ci sera contrôlée par voie électromagnétique. Lorsqu’une voiture se présentera, elle lèvera automatiquement. «De cette façon, les gens ne pourront plus entrer au Canada à contresens. Il faudra qu’ils arrêtent au poste frontalier», ajoute Mme Dionne.

La porte-parole de l’Agence des services frontaliers du Canada note toutefois qu’il s’agit simplement de nouvelles mesures de sécurité pour mieux contrôler la frontière et non pas une solution à une problématique. «Il y a des personnes qui passent sans s’arrêter à la frontière, mais cela n’arrive pas si souvent. Ce n’est pas un problème majeur.»

L’érection de barrières de sécurité fait partie d’une première phase d’un projet, qui comporte notamment un changement de signalisation des panneaux identifiant les frontières canadiennes. D’ici mars 2008, ces modifications devraient être en place.

Un prélude aux rues barrées?

L’installation de barrières de sécurité aux postes frontaliers serait-elle un prélude à la fermeture des rues Church, Lee et Ball de Stanstead qui aboutissent en sol américain, dans l’État du Vermont?

«Il ne faut pas mélanger les deux choses, explique Kareen Dionne. L’Agence s’occupe des postes frontaliers. Les rues non gardées sont plutôt sous la juridiction de la Gendarmerie royale du Canada.»

Rappelons que l’Équipe intégrée de police des frontières (IBET), un comité regroupant des agences canadiennes et américaines, se penche sur la question de la fermeture de ces trois rues depuis le début de l’été.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des