Sections

Deux représentants de Québec au sommet du Trimemphré


Publié le 16 juillet 2017

Victor Larocque était tout sourire quelques minutes après avoir remporté sa première victoire en triathlon à vie.

©(Photo TC Media - Charles-Antoine Rondeau)

PERFORMANCE. Victor Larocque a profité de son passage au Trimemphré Polar, ce dimanche, pour remporter sa première victoire en triathlon à vie, à l'occasion du triathlon longue distance. L'athlète de 26 ans n'aurait pu espérer mieux comme préparation à l'Ironman d'Hawaii, auquel il participera en octobre.

Originaire de Shawinigan et désormais établi à Québec, Victor Larocque n'a pas chômé pour gagner cette épreuve ardue en 4 h 18 et 24 secondes. «Je suis vraiment content, mais je suis assez exténué, car ça a été une dure course. Il fait assez chaud et il y avait du vent. Ils ont également un peu changé le parcours de vélo, alors vers la fin, c'était vraiment difficile. Ça a été un bon challenge», indique-t-il.  

Une première victoire en triathlon, donc, après plus d'une quinzaine de demi-Ironman. «Je suis sans mot, c'est vraiment plaisant. Après plusieurs tentatives à Magog, c'est aujourd'hui que ça se passe. Je m'améliore un peu chaque fois, et là, ça commence à porter fruit», de poursuivre M. Larocque.

Ce dernier prévoit participer à l'Ironman d' Hawaii, cet automne. «Aujourd'hui, ça a été une bonne préparation, car il faisait assez chaud. Là-bas, je vais simplement faire de mon mieux et vivre l'expérience, car courir à 45 degrés, je ne l'ai jamais fait», observe-t-il.

Charles Perreault (4 h 19 et 54 secondes) ainsi que Philippe Reynolds (4 h 20 et 22 secondes) viennent compléter le podium masculin.

Du côté des femmes, c'est Caroline St-Pierre, aussi de Québec, qui a terminé la compétition longue distance en première position, avec un temps de 4 h 40 et 14 secondes. «Je visais le podium, mais la première place, c'est au-delà de mes attentes. Ça faisait longtemps que j'avais gagné une compétition de cette ampleur, et j'en avais besoin pour me redonner un blitz de motivation», de dire l'athlète de 29 ans.

Contrairement à son homologue masculin, Mme St-Pierre a particulièrement apprécié la dernière portion du parcours de vélo. «Je suis assez satisfaite de la partie natation, même s'il a fallu dépasser les garçons et que c'était un peu le chao. À la course, j'aurais aimé courir un peu plus vite, mais je suis contente de ne pas avoir abandonné. En vélo, il y avait beaucoup de côtes, surtout vers la fin, et moi, plus il y en a, plus c'est à mon avantage, car je suis assez légère», explique-t-elle.

Caroline St-Pierre, tout comme Victor Larocque, a vanté l'organisation du Trimemphré, ainsi que la beauté de la région. «Ça faisait longtemps que j'étais venue, et je suis vraiment heureuse d'être de retour. Merci aux bénévoles et à l'organisation, car le triathlon de Magog, c'est toujours sur la coche!» lance-t-elle.

C'est la championne féminine de l'an dernier, Annie Gervais (4 h 45 et 26 secondes) et Isabelle Rouleau (4 h 47 et 47 secondes) qui se sont emparées des deuxième et troisième places.

Caroline St-Pierre affirme que cette victoire l'aidera à retrouver une motivation dont elle avait bien besoin.

©(Photo TC Media - Charles-Antoine Rondeau)

Quelques autres résultats de dimanche

Au triathlon olympique, Simon Lalonde (2 h 05 et 52 secondes) et Catherine Trudel Guy (2 h 26 et 25 secondes) ont franchi la ligne d'arrivée les premiers.

Pour ce qui est de l'épreuve de duathlon olympique (Championnat canadien et Coupe du Québec), Mathieu Paquet (2 h 09 et 51 secondes) et Melissa Paauwe (2 h 15 et 56 secondes) ont terminé la compétition en premier chez les hommes et les femmes.

Des compétitions ont eu lieu samedi et dimanche. Plus de résultats suivront.

Pour plus de résultats, rendez-vous au www.sportstats.ca. Plus de détails et de photos dans l'édition papier du mercredi 19 juillet 2017 du Reflet du Lac.