Normand Piché: éveiller les rêves des jeunes après avoir réalisé le sien

Relier cinq continents à la nage


Publié le 13 mars 2017

Au-delà de l'inspiration qu'il veut donner, Normand Piché affirme retirer beaucoup de ses rencontres avec les jeunes à travers le Québec.

©(Photo TC Media - Charles-Antoine Rondeau)

DÉTERMINATION. Normand Piché, premier citoyen des Amériques à relier 5 continents à la nage et premier au monde à le faire en moins de 100 jours, est venu à la rencontre des élèves de l'école primaire Sainte-Marguerite, à Magog, lundi (13 mars), dans l'objectif de leur démontrer que si l'on y met les efforts nécessaires, il est possible de réaliser nos plus grands rêves.

Ce périple d'une centaine de kilomètres à la nage, M. Piché l'a accompli à l'automne dernier, à l'âge de 45 ans, et ce, en 74 jours. Les animaux marins et le froid ont été quelques-uns des obstacles qu'il a croisés, mais non les plus difficiles à surmonter. «Physiquement, j'étais prêt. La plus grande difficulté a été au niveau de la logistique, car même si mon équipe et moi avions tout prévu, les autorisations ont été le nerf de la guerre dans chacune des destinations», fait-il valoir.

Ce dernier considère que la préparation est à la base d'une réussite, message qu'il a bien voulu transmettre aux enfants, qui l'écoutaient avec un grand intérêt. «Quand on est finalement parti, j'étais nostalgique, car je me disais que c'était le début de la fin. Bien se préparer est primordial, et ça fait partie de la beauté d'un projet», de poursuivre Normand Piché.

©(Photo TC Media - Charles-Antoine Rondeau)

Je vous invite à rêver très grand, parce si on est déterminé, qu'on s'entoure des bonnes personnes et qu'on s'unit, plein de choses sont possibles. -Normand Piché

Le lac Memphré comme terrain de pratique  

Une semaine avant son départ, l'athlète est d'ailleurs venu nager dans le lac Memphrémagog. «On a fait un 25 km. Je suis venu plusieurs fois pendant le processus, surtout à l'automne, pour m'acclimater à l'eau froide», explique-t-il.

M. Piché espère réussir à éveiller les rêves des jeunes qu'il rencontre. «Ils représentent le futur et ils l'ont entre leurs mains. Mon espoir est de faire en sorte qu'ils se demanderont quel est leur rêve, ou encore quel rêve ils pourraient avoir, et que peuvent-ils faire pour le réaliser. Essayer d'inspirer les gens à se dépasser fait partie de ma nature», laisse-t-il entendre.

Les valeurs de dépassement de soi, de solidarité et de protection de l'environnement, particulièrement de l'eau, teintent la conférence de l'aventurier, qui se promène actuellement partout au Québec, gratuitement, pour parler aux jeunes. «Je crois qu'ils peuvent changer le monde, alors si je peux les inspirer à faire de bonnes actions, c'est super. Il faut comprendre qu'on est tous différents, mais que tous ensemble, c'est notre plus belle richesse», observe-t-il.

Bien qu'il soit fier de ses accomplissements, Normand Piché ne considère pas que les records soient particulièrement importants. «Dans mon cœur, le plus important était de réaliser mon rêve. Je vous invite à rêver très grand, parce si on est déterminé, qu'on s'entoure des bonnes personnes et qu'on s'unit, plein de choses sont possibles», conclut-il.

Les gens intéressés à partager leur rêve peuvent se rendre sur le site web du nageur au www.o5swim.ca. En septembre, après une ultime traversée où il aura tous les rêves reçus dans une bouée attachée à sa taille, M. Piché les transmettra à l'Organisation des Nations unies.

Conférence au Quartier des spectacles

Normand Piché sera de passage au Gesù, à Montréal, le 11 avril à 19 h 30, dans le cadre d'une conférence grand public. Pour plus d'info, cliquez ici.