Divertigo Magog-Orford: la Coalition pour la plage des Cantons prend de l’ampleur

Tribune libre

Publié le 21 février 2017

Le projet Divertigo pourrait voir le jour sur la plage des Cantons.

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

La Coalition pour un développement harmonieux et respectueux de la plage des Cantons prend de l’ampleur. Rassemblant désormais plus d’une centaine de membres, la Coalition a déposé lundi, lors du Conseil municipal, 250 pétitions supplémentaires qui s’ajoutent aux 150 précédentes. Elle a promis de continuer la mobilisation au même rythme, semaine après semaine.

En face, ceux qui défendent l’implantation du projet Divertigo à la plage des Cantons commencent à manquer d’arguments convaincants. Contrairement à ce que certains laissent entendre, près de 50% des signataires de la Coalition ne sont pas résidents du secteur de la plage et incluent de nombreux parents de jeunes familles, tous soucieux de l’avenir de la plage des Cantons. Preuve que le syndrome du « pas dans ma cour » constitue un argument limité.

La coalition n’est pas contre le projet Divertigo et elle se réjouit du développement récréotouristique et de l’entreprenariat. Quant à ceux qui disent que les entrepreneurs n’investiront plus à Magog par peur de l’opposition citoyenne, à quand remonte le dernier projet bloqué par des citoyens ayant eu gain de cause? Nous sommes tous reconnaissants aux promoteurs d’investir ici mais nous sommes aussi des contribuables, engagés dans notre communauté et nous souhaitons être associés aux décisions importantes pour l’avenir de notre ville.

Dure soirée pour la pétition-sondage de Steeve Cloutier lorsqu’un citoyen a relevé de sérieuses anomalies dans l’identification des signataires (pas de nom, pas d’adresse pour près de 25%). Ses deux petites-filles de 9 et 11 ans ont même pu compléter la pétition en ligne ! Plus important : la plupart des commentaires de ce sondage insistent surtout sur l’importance de Divertigo pour la jeunesse et le développement à Magog. Ce avec quoi la Coalition est d’accord, tout en soutenant qu’après examen des faits, la plage des Cantons n’est pas le lieu approprié.

En effet, il convient de ne pas minimiser les nombreux problèmes que soulève le projet (dimension disproportionnée, préservation de l’environnement, vocation de la plage, acceptabilité sociale, rentabilité pour la Ville, nuisances sonores, conformité aux règlements municipaux, etc.). La Ville s’est dotée d’objectifs en matière d’urbanisme, d’aménagement des espaces verts et de développement durable. Elle doit les appliquer. La plage des Cantons est l’un des derniers lieux préservés de Magog, à proximité du Marais, et accessibles à tous. Peut-il être développé de manière écoresponsable pour en faire l’un des espaces écologiques les plus prisés du Québec et conforme aux meilleures pratiques de naturalisation des espaces verts au service de tous les Magogois ? Photos satellites à l’appui, la Coalition a d’ailleurs montré aux élus qu’aucun des parcs de jeux de ce type ne se trouve dans des secteurs résidentiels ou sensibles.

À défaut de rétablir un processus de consultation défaillant, un manque de transparence et l’absence d’évaluation d’impact social et environnemental, espérons que la réunion d’information du 23 février sera l’occasion pour tout le monde de prendre ses responsabilités et de répondre enfin aux questions légitimes des citoyens.

En attendant et considérant toutes les informations nouvelles portées à la connaissance de la Ville ces dernières semaines, la Coalition a demandé que le Conseil municipal procède à un nouveau vote sur le projet qui soit guidé par une solution de compromis gagnante pour tous : une relocalisation du projet Divertigo dans un autre site et une consultation spécifique sur le développement durable de la plage des Cantons. Merci de votre soutien et à bientôt.

 

Coalition citoyenne pour un développement harmonieux et soucieux de la plage des Cantons