Un consensus fort pour la préservation de la plage des Cantons comme espace vert public

Publié le 15 avril 2017

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

Cette semaine s’est déroulée la consultation publique sur l’aménagement de la Baie-de-Magog. Rassemblant plus d’une centaine de citoyens de tous horizons de la ville, dont plusieurs membres de la Coalition citoyenne, l’exercice a connu un vif succès et donné lieu à des échanges fructueux.

Que ce soit dans le diagnostic préliminaire de la firme Lemay Stratégique ou lors de la plénière, un consensus clair s’est dégagé concernant la plage des Cantons. Celle-ci constitue un joyau patrimonial exceptionnel qui fait la fierté des Magogois mais a besoin d’amour et d’une vision d’aménagement durable et cohérente avec les attraits spécifiques du lieu. A cet égard, la majorité des Magogois souhaite conserver une plage récréative familiale et de détente dans un espace vert, public et accessible à tous. Ils demandent aussi qu’elle soit revitalisée, reverdie et demeure un bien commun gratuit (ou à faible coût) avec des activités respectant la tranquillité du lieu et en harmonie avec son environnement.

Ce consensus rejoint largement les résultats du sondage effectué par la Coalition auprès de 130 citoyens et qui fera l’objet d’un rapport avec des propositions concrètes, déposé à nos élus, pour continuer d’alimenter leur réflexion actuelle pour l’élaboration du plan d’aménagement de la baie. Et pourquoi pas, envisager, comme c’est souvent le cas dans ce type de projet, un concours d’urbanisme pour l’aménagement des lieux qui non seulement solliciterait les meilleures expertises professionnelles du milieu mais mettrait aussi Magog sur la carte nationale?

Enfin, un dernier constat s’est dégagé au terme des derniers mois. Les citoyens de Magog ont des opinions sur l’aménagement de leur plage et entendent prendre part à son développement. Ils sont également tout à fait capables de discuter ensemble malgré les divergences. De cela aussi, nous devrions toutes et tous être fiers et la ville de Magog peut se réjouir.