Un consensus fort pour la préservation de la plage des Cantons comme parc public

Projet Divertigo

Publié le 27 février 2017

Plage des Cantons

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

Suite à la réunion d’information concernant le projet Divertigo, si tout le monde s’entend sur l’importance du développement récréotouristique et sur le potentiel intéressant du projet, la plage des Cantons ne semble pas être le lieu approprié pour son implantation.

Lors de la réunion, l’un des seuls à défendre le choix de la plage était le promoteur. Cela peut se comprendre au regard des conditions extrêmement avantageuses que lui offre la ville : un bail de 5 ans à 4800 $/an pour l’un des plus beaux espaces verts de la région. Un cadeau qui ferait rêver n’importe quel promoteur ou commerçant de la ville qui investit habituellement beaucoup plus. En revanche, le coût d’entrée du parc (minimum de 60$ par famille) ne sera pas forcément accessible à toutes les familles de Magog. Finalement, aucun chiffre n’a été présenté quant aux retombées économiques pour Magog.

Au-delà de certains irritants importants qui perdurent, notamment les nuisances sonores et l’installation d’une tyrolienne dans le boisé adjacent à quelques dizaines de mètres des maisons, les citoyens ont surtout questionné la cohérence de ce projet avec la vocation publique de la plage des Cantons, à savoir un espace vert, accessible à tous, en harmonie avec son environnement.

Qui plus est, la ville s’est dotée d’objectifs en matière d’aménagement des espaces verts et de développement durable. Elle développe actuellement son plan directeur des parcs et espaces verts qui s’intéressera notamment aux berges du Lac de la pointe Merry jusqu’à la plage des Cantons. Il n’y a donc rien qui justifie de précipiter cette décision avant que la ville ne complète son analyse et établisse ses orientations de développement dans les mois à venir.

Il est vrai que le projet Divertigo serait sur le terrain occupé par le labyrinthe. Cela ne signifie pas qu’il faille commettre la même erreur d’implantation d’un projet privé de plus grande envergure sur un terrain public appartenant à toute la collectivité. Une remise à l’état naturel de cette zone, pour que des familles viennent y pique-niquer et admirer le panorama exceptionnel en toute quiétude, est aussi une avenue intéressante qui mérite d’être considérée.   

Cette rencontre aura permis de prendre le pouls des citoyens. Le promoteur a mentionné qu’il était ouvert à évaluer d’autres sites. La mairesse a confirmé qu’une discussion sérieuse aurait lieu avec les conseillers municipaux. Nous souhaitons vivement que la ville aide le promoteur à identifier un lieu plus approprié et que la plage des Cantons soit préservée, dans son entièreté, pour des usages publics au bénéfice de l’ensemble de la collectivité. Au terme d’un processus de consultation et d’évaluation quelque peu défaillant dans ce dossier, toute autre décision serait difficilement compréhensible.

 

Coalition citoyenne pour un développement harmonieux et soucieux de la plage des Cantons