Ronald Bailey plaide coupable d'avoir agressé quatre jeunes garçons


Publié le 26 janvier 2017

Ronald Bailey

©(Photo gracieuseté)

Le Magogois Ronald Bailey a plaidé coupable à des accusations de nature sexuelle sur quatre victimes, ce matin, au Palais de justice de Sherbrooke.

L'individu âgé de 66 ans a reconnu sa culpabilité aux sept accusations auxquelles il faisait face devant le juge Erik Vanchestein, de la Cour du Québec. Selon la Régie de police de Memphrémagog, les gestes ont été commis entre 1996 et 2011 alors que les quatre victimes étaient âgées de 7 et 13 ans.

«L’enquête d’une durée de trois années avait permis aux enquêteurs de rencontrer les victimes ainsi que les témoins dans chacun des cas. Les victimes s’étaient manifesté les unes après les autres», soutient le lieutenant Sylvain Guay de la RPM.

À l’enregistrement du plaidoyer, il a été spécifié par le juge que Bailey demeurait libre pour le moment et qu’il devait respecter les mêmes conditions qu’avant son procès. Il lui a été interdit notamment de communiquer avec les victimes, de posséder d'armes, de se trouver dans un parc public où il y a une zone de baignade et de faire du bénévolat.

La suite des procédures devrait avoir lieu en juin avec les représentants sur sentence.

Bailey n'en est pas à ses premières frasques avec la justice. Il déjà été trouvé coupable de complot, de trafic de cocaïne et de gangstérisme. Ces crimes lui avaient valu une condamnation de 47 mois de pénitencier. Le réseau qu'il dirigeait avait été démantelé en 2008.