Intervention armée à Magog: aucune infraction commise par les policiers

Rédaction Estrie redaction.estrie@tc.tc
Publié le 22 décembre 2016

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales a évalué que les deux policiers concernés n'avaient pas commis d'infraction lors de l'intervention survenue en février dernier.

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

ENQUÊTE. Les policiers de la Régie de police de Memphrémagog Carl Pépin et Patrick Leblanc, qui avaient fait feu sur un individu menaçant lors d'une intervention survenue en février 2016, n'ont commis aucune infraction criminelle répréhensive.

C'est ce qui est ressorti de l'enquête indépendante qui avait été instituée par la Sûreté du Québec.

Rappelons que le 29  février dernier, ces deux agents avaient dû faire feu sur un individu menaçant qui souffrait de troubles mentaux lors d’une intervention sur la rue St-Luc, à Magog. L’individu en question avait été blessé et accusé pour agression armée sur des policiers.

Ce même individu avait par la suite été déclaré non-criminellement responsable de ses gestes, selon l’article 16 du code criminel.

Selon le lieutenant Sylvain Guay de la Régie de police Memphrémagog, le Directeur des poursuites criminelles et pénales a rendu sa décision quant aux agissements des policiers le jeudi 22 décembre.  

Pour d'autres articles sur le sujet:

L'homme qui a été tiré par un policier à Magog était armé

Invervention armée: l'homme était en crise

Intervention armée à Magog: le directeur Guy Roy «très confortable» avec la décision de son policier