15 mois avec sursis pour un voyeur de Chambly déménagé à Sherbrooke

Annabelle Baillargeon annabelle.baillargeon@tc.tc
Publié le 10 novembre 2016

Justice

©Depositphotos - Alexey Klementiev

Pascal Nantel, de Chambly, purgera une peine de 15 mois avec sursis, après avoir plaidé coupable aux accusations de voyeurisme qui pesaient contre lui. Il a reçu sa sentence le 9 novembre, au palais de justice de Longueuil. Il ne s’agissait pas d’une première pour l’inculpé, qui avait des antécédents judiciaires similaires.

Au cours des huit premiers mois, Nantel sera confiné à son domicile. Il devra ensuite se soumettre à un couvre-feu durant sept mois.

Les faits qui lui sont reprochés remontent à l’automne 2013. Entre le 19 septembre et le 2 octobre 2013, Nantel aurait clandestinement observé une famille de Chambly dans un but sexuel.

Tel que précisé dans le Code criminel, il se trouvait «dans des circonstances pour lesquelles il existe une attente raisonnable de protection en matière de vie privée».

Un autre document de la cour indique qu’il aurait volontairement posé une action indécente au Dollar Extra sur l’avenue Bourgogne à Chambly en présence d’un témoin, le 29 septembre 2014.

Ces événements ont mené à un troisième mandat d’arrestation, car les gestes indécents posés par Pascal Nantel contreviennent à une ordonnance de probation dans un autre dossier.

L’accusé avait comparu en 2012, après avoir été arrêté dans un magasin Dollorama de Saint-Basile-le-Grand. Une agente de la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent l’avait arrêté, après l’avoir pris sur le fait, alors qu’il se masturbait dans le commerce.

Depuis son arrestation, l’homme de 34 ans a suivi une thérapie. Selon le plumitif, Pascal Nantel a déménagé et habite à présent à Sherbrooke.