3000 $ d'amende pour un pharmacien qui a remis un mauvais médicament

Pierre-Olivier Girard pierre-olivier.girard@tc.tc
Publié le 28 octobre 2016

Médicaments

©(Photo Depositphotos - ruzanna)

Un pharmacien de Magog, Pierre-Emmanuel Madore, devra payer une amende de 3000 $ pour avoir remis un mauvais médicament à une patiente, qui a souffert des complications de santé.

La plaignante souffrant d'épilepsie s'était rendue à la pharmacie pour renouveler des médicaments contrôlant son épilepsie, en juin 2015. Cependant, dans les jours qui ont suivi, la femme de 54 ans a développé une éruption cutanée sur tout le corps. De plus, elle a souffert de démangeaison et même de la fièvre.

Dans sa plainte, la patiente affirme également avoir développé une photosensibilité sévère qui l'a obligé à éviter l'exposition au soleil pour le reste de l'été. Des taches brunes, qui sont apparues sur son visage, pourraient devenir permanentes.

Dans sa décision, le Conseil de discipline reconnaît le fait que M. Madore a plaidé coupable à la première occasion et qu'il n'a pas d'antécédent disciplinaire. De plus, depuis cet incident, l'équipe de la pharmacie a revu ses pratiques.

Cependant, le Conseil précise que «la condition d’épilepsie de la patiente requiert une grande vigilance de la part du pharmacien; vigilance qui a manqué dans le présent cas». Dans ces circonstances, le professionnel de la santé a été reconnu coupable d’avoir fait preuve de négligence dans l’exécution d’une ordonnance et s'est vu imposer une sanction de 3000 $.

L'audience s'est déroulée le 6 septembre dernier.