Sections

Un spectacle pour financer la recherche sur les maladies des nouveau-nés


Publié le 10 septembre 2017

La troupe Backstage a présenté une série de spectacles au Théâtre de La Marjolaine à l’été 2016.

©(Photo TC Media - Marco Bergeron)

Présenté par la troupe Backstage, un spectacle-bénéfice aura lieu au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke, le 20 septembre, pour financer la recherche sur les maladies métaboliques héréditaires des nouveau-nés.

La professeure-chercheuse Christiane Auray-Blais et son équipe du Centre de recherche du CHUS analysent 75 000 échantillons d’urine de nouveau-nés par année depuis plus de 40 ans, ce qui représente un grand total de plus de 3,2 millions d’analyses de partout au Québec.

Ces échantillons proviennent des papiers imbibés d’urine de bébé que les parents acheminent 21 jours après la naissance, afin de procéder aux tests pour les maladies génétiques.

L’objectif de la présente campagne est d’amasser des fonds pour prévenir davantage de maladies touchant les yeux, le cœur, les os, par exemple. Certaines pouvant entraîner la mort. «C’est encore mieux quand on peut les traiter rapidement en bas âge», avance Mme Auray-Blais.

Elle ajoute que le dépistage chez les nouveau-nés permet de détecter certaines maladies rares, mais graves. «Ces maladies peuvent être présentes dès la naissance, même si elles ne sont pas encore apparentes, observe la professeure-chercheuse. Le dépistage vise à offrir rapidement un traitement aux enfants atteints. Pour les maladies dépistées, un traitement amorcé avant l’apparition des symptômes peut permettre d’éviter des complications sérieuses et permanentes pour l’enfant.»

Les sommes amassées lors du spectacle du 20 septembre serviront entièrement à la recherche pour les bébés.

Cette activité de financement est une idée de l’homme d’affaires magogois, Louis Roy, en collaboration avec la Fondation du CHUS.

Déjà la moitié des 1500 billets ont été achetés. Ils sont disponibles à la billetterie du Centre culturel, auprès de Louis Roy (819 993-7855) ou à la Fondation du CHUS (819 820-6450).