Sections

Mike Shabb, étoile montante de la scène hip-hop

Jeune rappeur originaire de Magog


Publié le 8 août 2017

Malcolm Blemir, alias Mike Shabb, a participé à la première partie du rappeur américain Post Malone au festival Mural, en juin dernier à Montréal, devant plusieurs milliers de personnes.

©(Photo gracieuseté - Philippe Manh Nguyen)

RAP. Âgé de seulement 19 ans et originaire de Magog, Malcolm Blemir, alias Mike Shabb, est une étoile montante de la scène hip-hop montréalaise. Après avoir signé un premier contrat professionnel il y a quelques semaines, il enchaîne actuellement les concerts et prévoit sortir un album dans les prochains mois.

Depuis qu'il a déménagé à Montréal il y a environ un an et demi, principalement pour se concentrer sur sa carrière de rappeur, Mike Shabb a rapidement conquis le cœur de plusieurs amateurs de hip-hop. Si bien que le populaire magazine Vice Québec titrait récemment «Mike Shabb est l’avenir du rap québécois». Sur Facebook, l'article en question a suscité énormément de réactions. «Quand j'ai vu le titre, j'ai tout de suite su que ça allait provoquer, car au Québec, c'est francophone. De voir un petit gars de 19 ans qui rappe en anglais être vu comme le futur du rap québécois, ça en a tracassé plusieurs. Je respecte ça, mais je vise une carrière internationale, et je pense que c'est avec l'anglais que je peux réussir», explique-t-il.

Le jeune artiste dit toutefois vivre assez bien avec la pression qui vient avec les gros titres. «À 90 %, c'est de l'amour que je reçois. Ce n'est pas non plus un stress qui ne me plaît pas. Au contraire, c'est positif, car ça me donne une motivation supplémentaire à faire encore plus de musique pour prouver que oui, je pourrais être le futur du rap québécois», dit-il avec assurance.

Il est possible de suivre ou d'écouter Mike Shabb sur différentes plateformes web (SoundCloud, YouTube, Facebook, iTunes, Instagram, etc.).

©(Photo TC Media - Charles-Antoine Rondeau)

Au cours des derniers mois, la carrière de Mike Shabb a progressé très rapidement. «Je ne pourrais pas demander mieux, car la plupart des rappeurs établis sont un peu plus âgés que moi. Les gens commencent à comprendre ma musique et à saisir ce que je veux amener de nouveau. La manière dont on se différencie, je crois que c'est ce qui démarque un artiste», fait-il valoir.

En plus de rapper, ce dernier crée la majorité de sa musique. Son objectif ultime serait de produire tout son matériel de A à Z. «Éventuellement, j'aimerais pouvoir mixer ma voix et m'enregistrer, parce qu'il n'y a pas meilleur moyen d'être satisfait que de faire les choses soi-même. Quand tu es capable de tout faire, ça te permet de maîtriser ton art au maximum», observe Mike Shabb.

Un premier contrat et un album à venir

Au début du mois de juillet, le rappeur a signé avec Make It Rain Records, une nouvelle branche de la maison de disque Bonsound (Yann Perreau, Safia Nolin, DJ Champion, etc.). Selon le principal intéressé, son amitié avec le producteur du groupe Dead Obies (aussi signé sur Bonsound), VNCE, a pesé dans la balance de ce premier contrat. «Il m'a découvert il y a 2 ou 3 ans. On s'est rencontré et ça a connecté tout de suite. Pour moi, il est vraiment un mentor. J'apprends beaucoup de lui», insiste-t-il.

Ce contrat amène à Mike Shabb une grande fierté. «Signer un contrat, je crois que c'est le rêve de tous les artistes. Tu travailles sans arrêt et des fois on dirait que ça ne mène à rien, puis tout d'un coup, ça arrive. C'est un gros sentiment de satisfaction et ça va me donner beaucoup de visibilité», de poursuivre le jeune homme.

Tu travailles sans arrêt et des fois on dirait que ça ne mène à rien, puis tout d'un coup, ça arrive. C'est un gros sentiment de satisfaction et ça va me donner beaucoup de visibilité.

Le rappeur Mike Shabb

En plus de sa participation à des concerts pratiquement chaque semaine, principalement à Montréal, plusieurs projets sont actuellement à son agenda. Le plus important est un premier album, qui devrait sortir avant l'hiver. Son acolyte de toujours, Gabriel Croteau, alias Kap.Dog, également de Magog, continue aussi de rouler sa bosse dans la région métropolitaine. «Il est toujours avec moi sur la scène, et lui aussi a de beaux projets qui s'en viennent», laisse entendre Mike Shabb.

Celui qui a passé son enfance entre Magog et le quartier Saint-Michel à Montréal est reconnaissant du support qu'il reçoit actuellement de son chez-soi estrien. Il prévoit d'ailleurs y tenir bientôt un spectacle pour tous les âges, probablement en septembre. «Au début, certains avaient un jugement envers moi, mais maintenant, tout le monde me soutient à Magog. J'aime aussi revenir pour me reposer, car à Montréal, c'est pas mal moins tranquille», lance-t-il.   

Il est possible de suivre ou d'écouter Mike Shabb sur différentes plateformes web (SoundCloud, YouTube, Facebook, iTunes, Instagram, etc.). Un premier vidéoclip sous la bannière Make It Rain Records sortira le 16 août.