Sections

Le maïs sucré de Neuville obtient son appellation


Publié le 8 juin 2017

Maïs

©(Photo Depositphoto)

Le maïs sucré de Neuville est devenu le quatrième produit, après l’agneau de Charlevoix, le vin et le cidre de glace du Québec, à être encadré par une indication géographique protégée après l’approbation du ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, lundi. Cette approbation était attendue depuis plus de deux ans par les producteurs de maïs.

La municipalité de Neuville, près de Québec, profite de «conditions naturelles propices à» la culture de ce maïs, très réputé dans cette région du Québec. Pour obtenir cette certification, les producteurs devront se plier à un cahier des charges précis. Les consommateurs pourront quant à eux reconnaître le maïs de Neuville grâce à un logo qui certifiera la provenance des épis.