Sections

Sébastien Jacques touchera le Pacifique le 13 septembre... et le lac Memphrémagog deux semaines plus tard


Publié le 7 septembre 2017

Malgré des sections désertiques et des températures avoisinant les 45 degrés, Sébastien Jacques a toujours conservé son sourire dans sa traversée de la Californie.

©(Photo gracieuseté)

MARCHE. Le Magogois Sébastien Jacques pensait terminer son périple canado-américain à la fin du mois d'octobre, mais c'est finalement le 30 septembre prochain qu'il a prévu remettre les pieds au quai MacPherson, là où il avait entamé une marche symbolique de plus de 5000 km le 1er avril.

Au moment d'écrire ces lignes, l'ex-tennisman avait attaqué le territoire de la Californie, dernier état de sa traversée des États-Unis.

Dans une semaine, le 13 septembre, il compte toucher l'océan Pacifique à Santa Monica et serrer la main du neurochirurgien qui lui a sauvé la vie il y a deux ans et demi, en lui retirant un important kyste au cerveau. «Je ne réalise pas encore que c'est pratiquement terminé. Je m'étais gardé quelques journées de réserve, en cas d'imprévus à mon horaire, mais finalement, ça s'est déroulé rondement», a indiqué le marcheur de 28 ans.

Bien qu'il passe les derniers jours en Californie, Sébastien Jacques précise que le dernier droit n'est pas de tout repos. «Je dois commencer à marcher à 3 ou 4 heures le matin, parce que c'est trop chaud durant la journée. Je traverse actuellement une section où c'est très désertique avec des températures autour de 45 degrés.»

Conférencier et «coach de vie»

Après avoir pris quelques jours de repos en Californie, le Magogois reviendra dans la Belle Province où il entamera un dernier périple Québec-Montréal-Magog.

Sur le chemin du retour, il rencontrera les médias québécois, et surtout, le premier ministre Philippe Couillard, qui l'avait personnellement invité il y a quelques mois.

Tout au long de son aventure, Sébastien Jacques a maintenu le contact avec ses abonnés des divers médias sociaux, en plus de publier presque quotidiennement des messages de motivation pour les personnes qui pourraient vivre des difficultés. «Les gens pensaient que je prenais ces pensées dans un livre, mais elles étaient bien de mon cru, confirme-t-il. J'ai toujours aimé écrire et partager ma philosophie. Si on veut accomplir quelque chose d'important, il n'y a pas de pilule miracle; il faut y mettre les efforts et la discipline», plaide-t-il.

Ce contact privilégié avec le public, l'ancien espoir du tennis canadien compte bien le mettre à profit à son retour en devenant «conférencier et consultant en développement personnel et performance».

En plus de prononcer des conférences dans les écoles et entreprises, il deviendra «coach de vie» pour des athlètes ou encore des «Monsieur et Madame tout le monde» qui veulent réaliser un projet. «Je veux partager ma passion et ma joie de vivre, tout en aidant les gens à croire en eux-mêmes et à se dépasser. J'ai vraiment hâte de pouvoir travailler «one on one» avec les gens», exprime celui qui a aussi été approché par une maison d'édition pour écrire un livre.

On peut déjà s'informer en visitant son site internet (sebastienjacques.com)